Montréal
15:15 18 janvier 2020 | mise à jour le: 18 janvier 2020 à 15:15 temps de lecture: 3 minutes

Salon de l’auto: fronde d’Extinction rébellion contre la dépendance à la voiture

Salon de l’auto: fronde d’Extinction rébellion contre la dépendance à la voiture
Photo: François Carabin/MétroDes représentants et des représentantes d'Extinction rébellion ont manifesté contre l'utilisation de la voiture au Palais des congrès le 18 janvier dernier.

Extinction rébellion (XR) veut freiner «la culture de la voiture» au Québec. Quelques dizaines de manifestants du groupe militant ont investi le Salon de l’auto, samedi, pour s’opposer à l’événement tenu annuellement à Montréal.

Entonnant des chants en faveur de l’utilisation du vélo et du transport en commun, XR a défilé dans le Palais des congrès, surveillé de près par un important contingent policier.

«L’auto, ça pue! Ça pue et ça pollue!», ont clamé les manifestants sous les regards curieux des visiteurs du Salon.

L’équipe du Salon de l’auto a préféré ne pas commenter dans l’immédiat.

«Dépendance»

«On manifeste contre la dépendance à la voiture que le Salon de l’auto promeut, a affirmé la porte-parole du groupe, Coralie LaPerrière, samedi. Contre le fait qu’il « faut dont avoir une voiture pour réussir dans la vie ». On veut mettre fin à ce message-là.»

Selon Mme LaPerrièree n’est pas pour «s’attaquer aux gens qui ont des voitures» qu’XR s’est arrêté au centre-ville de Montréal.

«C’est dommage que les gens pensent qu’on en veut aux automobilistes alors qu’au contraire, on pense qu’il devrait y avoir des solutions pour que les gens aient le choix de ne pas avoir de voiture», a-t-elle soutenu.

Mme LaPerrière ne se dit pas bornée par la présence de plusieurs kiosques de voitures électriques au Salon de l’auto.

«Il faut vraiment s’éloigner du modèle d’auto solo, a-t-elle poursuivi. Même si on remplaçait toutes les voitures à essence par des voitures électriques demain matin, ça ne règlerait pas les problèmes de congestion et d’étalement urbain.»

L’utilisation de la voiture en hausse

Malgré une baisse du nombre de véhicules immatriculés à Montréal l’an dernier, l’utilisation de la voiture dans le Grand Montréal continue à augmenter, selon la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Plus largement, le véhicule utilitaire sport (VUS) demeure populaire au Québec, selon une étude de HEC Montréal. Depuis 2012, les sommes allouées à l’achats de VUS par les Québécois ont augmenté de 94%.

«Moi, j’enlèverais les VUS du Salon de l’auto, a avancé Janet Ledwell, une manifestante d’XR, samedi. Ça n’a pas vraiment de place dans notre culture, surtout pas en milieu urbain.»

«On donne des conditions très favorables à l’achat de certains types de véhicules.» – Janet Ledwell, manifestante d’XR

On apprenait au début du mois de janvier – toujours selon la CMM – que l’étalement urbain amène 100 000 navetteurs par jour dans le Grand Montréal. Près de l’ensemble d’entre eux font appel à l’automobile.

Le Salon de l’auto s’étirera sur dix jours, jusqu’au 26 janvier.

Articles similaires