Montréal
13:00 20 janvier 2020

Projet Montréal présente sa candidate pour Saint-Léonard

Projet Montréal présente sa candidate pour Saint-Léonard
Photo: Félix Lacerte-GauthierLa candidate Arij El Korbi en compagnie de Valérie Plante, mairesse de la Ville et chef de Projet Montréal.

C’est la commissaire scolaire Arij El Korbi qui représentera le parti de Projet Montréal pour l’élection partielle du 15 mars prochain. Le poste de conseiller du district Est, laissé vacant par le départ de Patricia Lattanzio sera alors en jeu.

Il s’agit d’une deuxième tentative pour Mme El Korbi. Après avoir mordu la poussière contre Lattanzio lors de l’élection de 2017, elle tente maintenant de lui succéder. Lors de sa première tentative, où elle représentait également Projet Montréal, elle avait recueilli 33 % des voix, contre 67 % pour Mme Lattanzio.

« Ce que j’ai appris [de la dernière élection], c’est la persévérance, et de ne pas avoir peur de foncer, explique Mme El Korbi. Il y a un potentiel à aller chercher à Saint-Léonard. »

Le défi sera de taille pour elle alors que la circonscription est un château fort d’Ensemble Montréal. Le parti avait raflé les dernières élections, remportant les cinq postes en jeu, chacun par une très forte majorité des voix.

« Arij est profondément ancrée dans le district et elle s‘est tissée un réseau aussi solide que diversifié, souligne Valérie Plante, mairesse de la Ville et chef de Projet Montréal. Elle saura défendre les intérêts de la population de Saint-Léonard avec une énergie remarquable. »

Ancrée dans l’arrondissement

Titulaire, depuis 2018, d’une majeure en science politique à l’UQÀM, Mme El Korbi est également, depuis la même année, commissaire scolaire à la CSPI dans la circonscription 4, situé à Saint-Léonard. Elle réside dans l’arrondissement depuis plus d’une vingtaine d’années.

« L’un des enjeux qui m’a poussé à me présenter est la question de la représentativité des élus, autant des jeunes que des personnes issues de la diversité montréalaise, résume Mme El Korbi. L’arrondissement de Saint-Léonard a changé ces dernières années, et cela doit se refléter du côté des élus. »

Pour Mme Plante, les enjeux dans la circonscription incluent le transport, avec le prolongement de la ligne bleue et son projet de ligne rose, le logement social, ainsi que la création d’espaces verts.

L’élection partielle servira à pourvoir le poste de conseiller de ville laissé vacant par Patricia Lattanzio, qui avait été élue députée à la Chambre des communes.

Le parti Ensemble Montréal sera pour sa part représenté par Angela Gentille.