Montréal
22:20 11 février 2020 | mise à jour le: 12 février 2020 à 00:08 temps de lecture: 3 minutes

Forte hausse du prix des vignettes de stationnement dans Ville-Marie

Forte hausse du prix des vignettes de stationnement dans Ville-Marie
Photo: Archives Métro MédiaLa neige a enseveli les voitures pendant la nuit. L’arrondissement demande la collaboration des citoyens afin de faciliter le déblaiement des rues et des trottoirs, en respectant les règles de stationnement et la signalisation liées aux opérations.

L’arrondissement de Ville-Marie révisera à la hausse le coût des vignettes de stationnement sur son territoire. La facture sera particulièrement salée pour les propriétaires de gros véhicules.

Actuellement, le prix annuel d’une vignette de stationnement réservée aux résidents de l’arrondissement s’élève à 52$. Ce ne sera toutefois bientôt plus le cas alors que Ville-Marie emboîtera le pas au Plateau-Mont-Royal et à Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et mettra en place une tarification modulée en fonction de la taille du véhicule. Celle-ci a fait l’objet d’une adoption mardi soir en séance du conseil d’arrondissement.

Ainsi, à partir du 1er avril, le prix d’une vignette de stationnement dans Ville-Marie sera de 100$ pour les cylindrées de 1,6 litre et moins ainsi que pour les véhicules électriques. Ce montant augmentera progressivement pour les véhicules plus polluants, le coût maximal étant de 250$ pour les cylindrés de 3,5 litres et plus.

Par ailleurs, une seule vignette sera autorisée par personne. Chaque résidence pourra compter jusqu’à deux vignettes, mais le tarif de la seconde s’élèvera à 350$.

Les tarifs de stationnement de l’arrondissement sont les mêmes depuis 1989.

«La révision est nécessaire pour répondre aux besoins actuels des résidents, mieux refléter la valeur du domaine public et favoriser l’atteinte de notre cible de réduction de 55% de gaz à effet de serre», souligne la mairesse de Montréal, Valérie Plante, dans un communiqué publié mardi. 

Transfert modal

Dans son plan local de déplacement, l’arrondissement s’est engagé à réduire la place de l’automobile au centre-ville. La mairesse espère aussi accroître la sécurité des piétons et des cyclistes et augmenter le nombre d’usagers du transport en commun.

«Le nouveau système de tarification est nécessaire dans un contexte d’urgence climatique et permettra de redonner de l’espace aux citoyens de Ville-Marie sans compromettre la vitalité économique de l’arrondissement et la sécurité financière des personnes plus vulnérables», ajoute Mme Plante. 

Cette révision tarifaire prévoit en effet l’inclusion d’un système de tarification sociale. Ainsi, les détenteurs de vignette dont les revenus sont peu élevés n’auront pas à payer davantage que le tarif le moins cher, soit 100$.

Entretenir un espace de stationnement coûte de 800 à 1300$ par an, indique la Ville. Les nouveaux tarifs demeureront donc sous le coût réel payé «par l’ensemble des contribuables», fait valoir l’administration Plante.

Articles similaires