Mercier & Anjou
14:03 3 décembre 2019

Stationnement: nouvelle tarification «écofiscale» à MHM

Stationnement: nouvelle tarification «écofiscale» à MHM
Les automobilistes devront payer leur vignette en fonction du type de véhicule qu’ils possèdent. Photo : Yvon Fortin / Flambeau

Tout comme le Plateau Mont-Royal, l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve adoptera une nouvelle grille de tarification pour les vignettes de stationnement en fonction des émissions de gaz à effets de serre. Plus la taille du moteur de l’automobile est élevée, plus le stationnement coûtera cher à son propriétaire.

La nouvelle tarification «écofiscale», qui entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2020, sera moins élevée pour les véhicules électriques, mais plus dispendieuse pour les plus énergivores.

Certains automobilistes pourraient même devoir payer près de deux fois plus cher pour leur vignette de stationnement.

La mesure annoncée vise non seulement la réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais aussi «de favoriser le transport actif et collectif, ainsi que de libérer l’espace public», a indiqué le maire de l’arrondissement Pierre Lessard-Blais sur sa page Facebook.

Le prix d’une vignette pour un véhicule électrique baissera de 70 $ plus taxes à 61 $. En revanche, il augmentera à 91 $ pour un véhicule cylindré de moins de 2L et à 120 $ pour un véhicule cylindré de plus de 2L. Selon le même raisonnement, le coût de la deuxième vignette associée à une même adresse sera doublé et pourra atteindre jusqu’à 240 $ plus taxes.

Lors de sa déclaration au conseil d’arrondissement, M. Lessard-Blais a tenu à rappeler que le coût annuel pour l’entretien d’une case de stationnement est évalué entre 800 $ et 1000 $, soit largement au-dessus du prix que coûtera une vignette.

«L’arrondissement, tout comme la Ville de Montréal, souhaite adopter une approche écofiscale afin de sensibiliser les citoyen.ne.s à leur empreinte environnementale.»

– Citation tirée de la page Facebook de Pierre Lessard-Blais, maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

L’annonce a vivement fait réagir les citoyens présents dans la salle au conseil d’arrondissement lundi soir. Le maire Lessard-Blais a dû demander le maintien du décorum alors que plusieurs personnes dans la salle ont chahuté.

Greenpeace applaudit

Le maire d’arrondissement du Plateau Mont-Royal Luc Rabouin avait également annoncé une hausse de tarification similaire pour 2020 le mois dernier. Le porte-parole de Greenpeace au Québec, Patrick Bonin, avait applaudi cette décision.

En entrevue avec Métro Média, M Bonin avait affirmé qu’il faut encourager les bons comportements et inciter les gens à acheter de plus petites voitures moins polluantes s’ils sont forcés d’en avoir une. «Cette mesure d’écofiscalité se démarque en renforçant le principe de pollueurs-payeurs, tout en générant du financement pour les mesures de transition écologique», a-t-il dit.

Bonin rappelle que plusieurs organisations, dont la sienne, demandent à Québec «de mettre en place un ambitieux programme de bonus-malus qui permettrait d’encourager l’achat de véhicules éco-énergétiques et de décourager l’achat des véhicules les plus polluants».

En collaboration avec Henri Ouellette Vézina / Journal Métro