Montréal
12:18 27 février 2020 | mise à jour le: 27 février 2020 à 15:13

Longueuil se positionne en faveur d’un tramway électrique est-ouest

Longueuil se positionne en faveur d’un tramway électrique est-ouest
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, a livré un discours jeudi matin devant la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud.

Le tramway aura priorité sur le prolongement du métro à Longueuil, si on se fie aux objectifs de l’administration Parent. La Ville s’est rangée jeudi derrière Québec, privilégiant d’abord un tracé reliant l’est et l’ouest ainsi que le redéveloppement de plus de 25 millions de pieds carrés entre le pôle Roland-Therrien et la station Panama du Réseau express métropolitain (REM). Et ce, sans oublier une desserte vers le centre-ville.

«Ça fait 50 ans qu’on attend un projet structurant à Longueuil. Maintenant, c’est notre tour. Le tramway, c’est faisable», a expliqué jeudi la mairesse Sylvie Parent, en marge d’un dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS).

«C’est un lien qui permettrait de développer le sentiment de fierté qui nous manque encore un peu chez nous. On ne sera plus gênés d’être Longueuil», a-t-elle ajouté. Selon l’élue, un tramway «représente une formidable opportunité de développement du territoire, en plus de répondre aux besoins criants en matière de transport collectif».

Plusieurs acteurs socioéconomiques importants étaient présents jeudi. Parmi eux, la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, et le président de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), Pierre Shedleur. La démarche de la Ville est aussi appuyée par le président de Banque de l’infrastructure du Canada, Pierre Lavallée.

«On a toujours fait le développement du transport en commun du nord au sud. Maintenant, il faut aussi desservir l’est et l’ouest. C’est notre plus grand défi.» -Sylvie Parent, mairesse de Longueuil

Un plan d’action dévoilé pour le tramway à Longueuil

Le tramway permettrait de desservir «dans un premier temps» le cégep Édouard-Montpetit jusqu’à la future station Panama du Réseau express métropolitain (REM). L’établissement de santé Charles-Le-Moyne ainsi que le métro Longueuil feront aussi partie du trajet final. À terme, le système s’étendra vers la Prairie dans l’Ouest, et vers Boucherville, dans l’est.

L’implantation de cet axe de transport lourd viendrait aussi avec une revitalisation majeure du boulevard Taschereau, sur lequel il doit circuler en bonne partie. Plusieurs projets immobiliers viendront s’installer sur cet axe où beaucoup de terrains sont vacants, voire laissés à l’abandon. Sur le tracé, la Ville veut intégrer «de la verdure, de l’espace pour vivre, s’instruire, se cultiver et mener des affaires».

Longueuil entend créer 14 000 nouveaux emplois et 30 000 nouvelles unités résidentielles. «C’est un potentiel de développement immobilier jamais-vu. Imaginez l’axe Taschereau comme un véritable milieu de vie», a dit Mme Parent.

En plus de l’autoroute 30, fortement congestionné, la route 132 a connu dans les dernières années une hausse importante de l’achalandage automobile, surtout pendant l’heure de pointe. Idem pour le boulevard Taschereau.

Québec appelle au calme

Appelée à réagir, la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, appelle les acteurs concernés à «laisser le bureau de projet travailler».

«C’est suite aux recommandations des professionnels que nous pourrons aller de l’avant avec un échéancier et des budgets pour répondre aux besoins de la population.» -Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports, reconnaissant la «belle mobilisation» de Longueuil

Il y a quelques mois, Métro révélait que le sort du prolongement de la ligne jaune et du tramway sur le boulevard Taschereau sera connu en 2022. Comme les bureaux de projet ont été fusionnés, les dossiers d’opportunités de ces deux projets devront être livrés au MTQ d’ici la fin 2021. C’est le Réseau de transport de Longueuil (RTL) qui pilote l’opération. Jusqu’ici, Québec a prévu 60 M$ pour les études de faisabilité nécessaires.

Au début février, le premier ministre François Legault s’était fait catégorique quant à la nécessité d’implanter des tramways. «Une ville de la taille de Québec devrait avoir un tramway. C’est la même chose à Gatineau, c’est la même chose à Longueuil», avait-il dit.

 

Courtoisie Ville de Longueuil

Rien de nouveau, déplore l’opposition

Joint par Métro, le chef de l’opposition à la Ville de Longueuil, Xavier Léger, reconnaît que la vision est «intéressante et présente beaucoup de potentiel». Mais celle-ci ne nous apprend «rien de nouveau», dénonce-t-il.

«Un projet d’envergure sur le boulevard Taschereau et dans l’axe de la ligne jaune relève du gros bon sens depuis plus de 20 ans. Il a été promis à de nombreuses reprises, mais le défi consiste à rassembler tous les acteurs pour développer une vision commune.» -Xavier Léger, chef de l’opposition

Son parti somme l’administration Parent de tenir une consultation régionale sur l’avenir du boulevard Taschereau. «C’est la meilleure façon de développer une large adhésion des citoyens et des commerçants pour en faire un réel projet de société», insiste l’élu.

Ce n’est pas la première fois qu’un projet de tramway suscite les passions à Longueuil. En 1910, les trams de Montreal Southern Counties Railway desservaient la rue McGill. Or, ils ne circulent plus depuis 1956.

Articles similaires