Les choix de la rédac
13:50 15 mai 2020 | mise à jour le: 15 mai 2020 à 14:52 temps de lecture: 4 minutes

Québec donne 1 million de masques à Montréal, 6 M$ pour les transporteurs

Québec donne 1 million de masques à Montréal, 6 M$ pour les transporteurs
Photo: Pablo Ortiz/Métro

Québec donnera 1 million de masques à la Ville de Montréal et enverra 6 M$ aux sociétés de transport de la métropole, a annoncé vendredi François Legault. Le premier ministre évalue la possibilité d’obliger le port du masque dans les transports.

M. Legault est à Montréal pour une deuxième journée consécutive. Il en a profité pour annoncé le coup de pouce additionnel à la métropole, épicentre de la pandémie de coronavirus.

Cette semaine, tant M. Legault que la mairesse de Montréal Valérie Plante ont souligné qu’il n’était pas possible d’obliger le port de masques dans les transports — une demande récurrente depuis quelques jours — tant qu’ils n’étaient pas en mesure de fournir les équipements en quantités suffisantes. Malgré la nouvelle annonce, la Ville et le gouvernement n’ont pas encore franchit le pas de l’obligation.

Selon M. Legault, les masques ne sont pas encore dans les stations de métro et les autobus de Montréal. Il souhaite aussi voir si les usagers des transports en commun suivent la recommandation par eux-mêmes avant d’imposer une nouvelle règle.

Vendredi, un sondage CROP/Métro montre que de nombreux usagers des transports en commun comptent abandonner le métro, le bus et le train lorsque la vie reprendra son cours. Les considérations sanitaires priment.

Valérie Plante, qui a annoncé plus tôt de nouveaux aménagements sanitaires dans les rues de Montréal, n’était pas présente à l’annonce du premier ministre. Elle s’en est toutefois réjoui sur Twitter.

Décès en baisse

Par ailleurs, le nombre de décès et de cas confirmés ont tous deux baissé de façon significative. Malgré une augmentation significative du dépistage, le nombre de nouveaux cas a baissé sous la barre de 700 pour la première fois depuis longtemps. Le Québec enregistre aussi 50 décès. Un chiffre aussi bas n’a pas été enregistré depuis plusieurs semaines.

M. Legault est revenu sur la situation à Montréal, notamment les quartiers chauds de la ville, où il recommande fortement aux résidants de porter un masque dès qu’ils sortent de chez eux.

Le premier ministre a aussi indiqué que tous les employés des CHSLD publics et privés sont maintenant testés systématiquement pour la détection de la COVID-19, même s’ils ne présentent pas de symptôme.

Problèmes de personnel à régler

Finalement, M. Legault est revenu sur sa rencontre avec les 16 présidents et directeurs généraux des CIUSSS et CHU du Grand Montréal. Il a noté que plusieurs problèmes ont été identifiés, mais que le plus grand défi demeure d’attirer du personnel.

Afin d’y pallier, le premier ministre a parlé de meilleurs salaires — les négociations sont entamées avec les syndicats afin que les primes maintenant offertes au personnel de première ligne deviennent permanentes —, mais il a aussi lancé une invitation aux jeunes et aux personnes dans des domaines ralentis par la situation économique d’aller chercher une formation afin de joindre le réseau de la santé.

Plusieurs problèmes dans les CHSLD ont aussi été identifiés pendant cette réunion, notamment l’absence de patron dans certains établissements, les coupes dans les postes de prévention des infections, ainsi que la vétusté de certains locaux.

Sur ce point, il s’est personnellement engagé à ce que de grands travaux aient lieu, en plus de souligner que le gouvernement pourrait envisager de nationaliser des CHSLD privés dans le cadre de la réforme qui aura lieu après cette pandémie.

M. Legault s’est toutefois gardé de jeter le blâme sur les gestionnaires d’établissements privés, mais il a noté qu’il est plus facile pour les CIUSSS d’intervenir dans les établissements publics.

Avec des informations de La Presse canadienne.

Articles similaires