Montréal
15:48 6 juin 2020 | mise à jour le: 6 juin 2020 à 15:58

Une manifestation pour réclamer la régularisation des «anges gardiens» à Montréal

Une manifestation pour réclamer la régularisation des «anges gardiens» à Montréal
Capture d'écran de la manifestation

Une centaine de personnes étaient rassemblés ce samedi matin lors d’une manifestation devant les bureaux de circonscription de Justin Trudeau à Montréal afin de réclamer du gouvernement fédéral la régularisation des demandeurs d’asiles ayant travaillé dans les services essentiels.

Cette manifestation a été organisée par le collectif Debout pour la Dignité qui avait déjà tenu un autre rassemblement le samedi 23 mai. L’organisme compte faire encore une fois, faire entendre sa voix et réclame la régularisation des «anges gardiens», ces personnes immigrantes à statut précaire qui travaillent dans les services essentiels, dont les CHSLD et qui ont contribué à la lutte contre la pandémie de la COVID-19.

La manifestation a notamment reçu le soutien et la présence d’Andrés Fontecilla, député de Laurier-Dorion et porte-parole de Québec solidaire en matière en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion.

Le premier ministre du Québec François Legault, après avoir d’abord écarté une régularisation, a annoncé durant sa conférence de presse quotidienne sur la COVID-19 du 25 mai dernier, que le gouvernement du Québec analysera les cas «un par un» les dossiers de ses demandeurs d’asile afin d’étudier la possibilité de les accepter comme immigrants et non plus comme réfugiés : «C’est une façon de leur dire merci» a-t-il déclaré.

Un cas de figure qui ne satisfait pas le collectif Debout pour la Dignité par la voix de son fondateur Wilner Cayo, qui réclame que tous les travailleurs essentiels demandeurs d’asile soient accueillis.

Une autre manifestation, cette fois contre la réforme du Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ) annoncée le 28 mai dernier par le ministre Simon Jolin-Barrette, est aussi prévu plus tard dans la journée, vers 16h à l’Esplanade de la Place des arts. Plusieurs associations dont Debout pour la Dignité défileront ensemble afin de faire entendre leurs voix.

Articles similaires