Montréal
17:59 11 juillet 2020 | mise à jour le: 11 juillet 2020 à 17:59 temps de lecture: 3 minutes

La Santé publique de Montréal invite les personnes ayant fréquenté un bar à se faire dépister

La Santé publique de Montréal invite les personnes ayant fréquenté un bar à se faire dépister
Photo: Josie Desmarais | MétroLes restaurants et bars de l'avenue du Mont-Royal.

Face à une situation «préoccupante», la direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal a invité toutes les personnes s’étant rendu dans un débit de boissons (bar et boîte de nuit) depuis le 1er juillet à aller se faire dépister.

En faisant cet appel à la population, la DRSP espère réagir rapidement et prendre les devants face à une situation préoccupante observée dans les derniers jours à Montréal. Des cas de nouvelles contaminations, autant chez des clients que des employés ont été signalés dans les débits de boisson (bars et clubs) de la ville, notamment chez les 15-39 ans: «On a eu moins 5 établissements, et on a des nouveaux cas tous les jours. On s’attend à en avoir d’autres» a déclaré le Dr Kaiser.

«J’ai bien peur que ces observations ne reflètent que la pointe de l’iceberg. La pandémie n’est pas derrière nous, la transmission communautaire est encore bien présente à Montréal.» Dr. David Kaiser, chef médical du Service Environnement urbain et sains habitudes de vie à la DRSP

Pour le moment, 8 cas ont été confirmés, s’étendant sur tout le territoire de Montréal, ce qui présage d’une situation globale et non localisée à un arrondissement en particulier.
Si la DRSP en collaboration avec ces bars a pu contacter certains clients pouvant être retracés (notamment via l’introduction récente de registres), beaucoup n’ont pas pu l’être.

Questionnée sur la raison de cibler spécifiquement les débits de boissons et non les restaurants ou d’autres établissements, la DRSP précise s’appuyer sur deux raisons particulières : la proximité accrue à l’intérieur de ces établissements ainsi que le cas de l’alcool ayant «un impact sur le respect des consignes».

Les personnes présentant déjà des symptômes ou ayant connaissance d’un contact avec une personne infectée par la COVID-19 sont évidemment fortement invitées à aller se faire dépister rapidement. Par cet appel, la DRSP veut prendre les devants et invite toutes les personnes ayant fréquenté en tant que client ou employé, un débit de boisson (bars et boîtes de nuit) même en terrasse, depuis le 1er juillet, à aller se faire dépister. Le but recherché est d’avoir un «portrait complet de la situation» et de pouvoir retracer d’autres établissements ayant été fréquenté par des cas afin de freiner la transmission.

Ces personnes sont invitées à composer le 514 644-4545 pour être redirigées vers un centre de dépistage.

Le Dr Kaiser souligne néanmoins la «très bonne collaboration» des patrons et employeurs des bars et clubs de Montréal face à cette situation.
«La plupart avaient déjà mis en place des mesures, avaient averti leurs clientèles sur les réseaux sociaux ou ont fermé leurs établissements avant même qu’on les appelle. C’est très rassurant».

Questionné sur des futures mesures ou possibles fermetures, le Dr Kaiser rassure en précisant que pour le moment la DRSP se concentre sur des mesures de communication et de retracage des cas. Néanmoins, suivant l’évolution de la situation, des mesures pourraient être prises. Il y a quelques jours le gouvernement du Québec a annoncé l’interdiction de la vente d’alcool dans tous les bars de la province après minuit et des fermetures à 1h du matin.

Articles similaires