Montréal
18:19 17 juillet 2020 | mise à jour le: 17 juillet 2020 à 18:34 temps de lecture: 2 minutes

Le SPVM enquête sur des fraudeurs qui ciblent des aînés

Le SPVM enquête sur des fraudeurs qui ciblent des aînés
Photo: Josie Desmarais/Métro

Des fraudeurs sévissent présentement et s’attaquent à des clients de plus de 75 ans des Caisses Desjardins. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) prévient qu’en aucun cas, il ne faut divulguer ses numéros d’identification personnelle (NIP).

Dans ce cas-ci, les suspects se font passer pour un policier et une conseillère afin d’obtenir des renseignements sur leurs victimes. Par téléphone, ils invitent les clients à participer à l’enquête pour la fraude dont ils ont fait l’objet. Ils doivent placer leurs cartes bancaires dans une enveloppe au nom du SPVM, déposée dans leur boîte aux lettres.

À certaines occasions, les fraudeurs exigent le NIP, prétextant qu’il s’agit d’une information importante pour l’enquête.

Ils sont au courant de certaines transactions bancaires effectuées par leur victime et en font mention lors de leur appel afin de gagner leur confiance.

Lorsque les cartes sont récupérées, les deux arnaqueurs les utilisent pour effectuer des achats.

Une enquête a été ouverte par la Section des fraudes du SPVM.

Les personnes qui reçoivent un appel d’un représentant de la police ou d’une institution financière demandant de remettre vos cartes bancaires doivent raccrocher et signaler l’incident directement au 911.

D’autres types de stratagèmes peuvent aussi être utilisés. Lorsqu’un policier ou un représentant Desjardins vous contacte, des procédures strictes d’identification sont utilisées et jamais ils ne demandent d’information d’accès a vos comptes ou même vos NIP.

Articles similaires