Le Plateau-Mont-Royal
16:40 12 août 2020 | mise à jour le: 13 août 2020 à 15:42 temps de lecture: 4 minutes

REV: début des travaux sur Saint-Denis sur fond de divisions

REV: début des travaux sur Saint-Denis sur fond de divisions
Photo: Pablo Ortiz/MétroLes travaux du Réseau express vélo (REV) ont débuté cet été sur la Saint-Denis, sur un fond de fortes divisions entre les commerçants de la rue.

Les travaux du Réseau express vélo (REV) ont débuté lundi sur Saint-Denis, sur un fond de fortes divisions entre les commerçants de la rue.

La Ville n’a «jamais fait l’effort de nous consulter, on est devant le fait accompli», lance Abdel Romdhani au bout du fil.

Le propriétaire du restaurant La petite marche et de bâtisses aux alentours avoue être «découragé et démotivé».

Il déplore avoir reçu un pamphlet et un appel de la ville seulement quelques jours avant le début des travaux.

C’est «une nouvelle tuile de plus sur la tête» après la pandémie de coronavirus, où M. Romdhani a vu une baisse d’achalandage de 60 à 70% dans son restaurant.

«Je déplore que [la Ville] ne tienne pas compte que la rue Saint-Denis tente de se relever de peine et de misère.» Abdel Romdhani, propriétaire du restaurant La petite marche

M. Romdhani plaide que les travaux du REV auraient dû être repoussé «en octobre après la saison des terrasses».

Fortes divisions entre les commerçants

«Mon bail finit dans 9 mois, je [pense] déménager», laisse tomber Vianney Godbout, propriétaire de la Maisonnette Bistro sur Saint-Denis, au téléphone.

Pour lui, «le projet du [REV] ne fait pas de sens» en raison des hivers sévères que l’on a à Montréal.

Le Réseau express vélo est un projet de voie cyclable de 184 km qui sera réparti sur l’ensemble Montréal. Il comptera 17 axes accessibles qui seront praticables à l’année.

Son restaurant d’une quarantaine de places accueille principalement des clients qui «viennent de la Rive-Nord ou de la Rive-Sud».

«C’est déjà assez compliqué de se déplacer sur Saint-Denis», plaide-t-il.

Après la publication d’une lettre ouverte sur Facebook, le restaurateur explique avoir reçu des menaces sur les réseaux sociaux.

Son mécontentement face au REV n’a pas plus à tout le monde.

«C’est une cause qui ne laisse personne indifférent», souligne M. Godbout.

Selon lui, de nombreux commerçants de la rue partagent son mécontent.

Pourtant, d’autres en sont bien heureux, voyant un «projet pertinent» et une «opportunité pour les commerçants».

Un commerçant, qui n’a pas voulu être nommé, à la suite de menaces qu’il a reçues, explique que la rue actuellement n’est pas «chaleureuse».

Avec le projet REV, ce dernier croit fermement que Saint-Denis va devenir «plus calme et plus conviviale».

Il encourage les commerces de la rue à voir le projet comme une «opportunité» et à commencer dès maintenant «à préparer l’été prochain» en trouvant des manières d’attirer la clientèle en vélo.

La Ville se dit à l’écoute

Le maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal affirme être à l’écoute des commerçants.

«Je suis assez facile à joindre par courriel et je retourne toujours les appels», souligne Luc Rabouin à Métro.

«La rue Saint-Denis en tant que telle est en difficulté depuis de nombreuses années. C’est pour cela qu’on pense que le changement va être bon pour l’ensemble [des commerçants].» – Luc Rabouin, maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal

Questionné sur les divisions des commerçants face au projet, le maire plaide que le REV «est un projet planifié de longue date». Du portes à portes a été fait et «chaque commerce a été visité», indique-t-il.

«Les préoccupations ont été entendues, on en a tenu compte, maintenant le projet est en route», dit-il.

Il cite en exemple le changement de calendrier des travaux, qui devaient initialement débuter en juillet, mais ont été retardés à la demande des commerçants.

Également, de nombreux stationnements sur le long de Saint-Denis seront maintenus.

Articles similaires