Montréal
00:00 10 septembre 2020 | mise à jour le: 9 septembre 2020 à 17:58 temps de lecture: 5 minutes

Des logements sociaux verront le jour dans la Plaza Hutchison

Des logements sociaux verront le jour dans la Plaza Hutchison
Photo: Josie Desmarais/MétroLa Ville de Montréal fera l'acquisition de la Plaza Hutchison, dans le quartier Parc-Extension, afin d'y aménager des logements sociaux.

Après avoir été au cœur de nombreuses mobilisations de la part de citoyens inquiets de la gentrification du quartier Parc-Extension, la Plaza Hutchison deviendra le lieu d’accueil d’une quarantaine de logements sociaux. Un projet qui devra toutefois bénéficier de l’aide de Québec avant de voir le jour.

L’immeuble de cinq étages, situé en face de la station de métro Parc, a été racheté en 2017 par le promoteur immobilier BSR Groupe. Celui-ci a forcé dans les dernières années l’éviction des différents organismes communautaires, lieux de culte et commerces qui logeaient depuis plusieurs années dans le bâtiment. Le promoteur souhaitait ainsi convertir celui-ci en un immeuble à condos qui inclurait un certain nombre de commerces et de services.

En 2018, ce projet, qui avait alors reçu un appui favorable de l’arrondissement, a entraîné une levée de boucliers importante de la part de citoyens qui ont alors manifesté contre celui-ci. Plusieurs résidents se sont d’ailleurs de nouveau mobilisés la semaine dernière devant la salle du conseil d’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension pour presser la Ville de réserver ce bâtiment pour des projets communautaires.

Logements sociaux 

Ces demandes auront été entendues. La Ville de Montréal annoncera aujourd’hui qu’elle fera l’acquisition de cet immeuble, situé au 7290, rue Hutchison. Elle offrira pour ce faire la somme de 6,5 M$ à son propriétaire, indique le sommaire décisionnel d’un point adopté à huis clos par les élus du comité exécutif, mercredi. Il s’agit d’un montant 25% plus élevé que la valeur marchande de l’immeuble.

Malgré tout, «cette acquisition représente une opportunité pour la Ville d’acquérir un immeuble dans un secteur où les besoins pour la réalisation de logements sociaux sont importants», souligne le document, dont Métro a obtenu copie. Dans un point de presse devant l’immeuble, mercredi, le responsable de l’habitation à la ville, Robert Beaudry, a d’ailleurs souligné que la crise sanitaire a eu pour effet d’exacerber les besoins sur le marché locatif montréalais.

«On l’a vu avec la COVID, les besoins des gens pour se loger sont plus importants que jamais. Donc il faut agir, il faut planifier et c’est ce qu’on fait aujourd’hui en acquérant cet immeuble», a-t-il affirmé.

«Une excellente nouvelle»

Une fois qu’elle aura fait acquisition du bâtiment, la Ville vendra celui-ci, à prix réduit, à un organisme communautaire. Ce dernier pourra alors aménager une quarantaine d’unités de logement social dans cet immeuble.

«C’est vraiment quelque chose que de nombreuses communautés demandaient […] C’est un dénouement inespéré, très positif, à une situation qui a été difficile», a réagi la mairesse d’arrondissement, Giuliana Fumagalli, qui a qualifié cette initiative d’«excellente nouvelle».

La balle est dans le camp de Québec

Robert Beaudry n’a toutefois pu s’avancer sur une date quant à la réalisation de ces logements sociaux, car celle-ci ne sera possible qu’avec l’aide financière de Québec. Or, le gouvernement Legault tarde à conclure une entente en matière de logement avec Ottawa.

«Il faudra qu’il y ait une entente avec Québec et Ottawa en matière de logements afin qu’on puisse entamer la construction [des logements sociaux]», a affirmé M. Beaudry.

«Avec l’annonce d’aujourd’hui, on va jusqu’au bout de ce qu’on peut faire dans nos capacités financières.» -Robert Beaudry, responsable de l’habitation à la Ville

Des besoins croissants

Les besoins en matière de logements locatifs abordables n’ont cessé de croître dans les dernières années dans le quartier Parc-Extension. Une situation que viendrait exacerber l’aménagement du Complexe des sciences de l’Université de Montréal. Selon un rapport réalisé pour le compte du Comité d’action de Parc-Extension publié en juin, la construction de ce nouvel établissement aurait contribué à des hausses des prix des loyers et des évictions dans le quartier.

La conseillère d’arrondissement Rosannie Filato espère ainsi que l’aménagement de logements sociaux dans la Plaza Hutchison permettra de contrer la gentrification du secteur.

«Ça va nous permettre de conserver une mixité sociale et économique au cœur même de l’arrondissement», a-t-elle affirmé.

Droit de préemption

Le terrain de la Plaza Hutchison deviendra ainsi le premier à faire l’objet d’un droit de préemption de la Ville à des fins de logements sociaux. Cet outil législatif permet à la Ville d’avoir la priorité d’achat sur un terrain donné lorsque celui-ci est mis en vente. Une fois qu’elle a envoyé un avis d’intention d’achat à un propriétaire, l’administration municipale dispose de 60 jours pour compléter l’achat. Dans le cas de cet immeuble, cette date butoir est le 22 septembre.

L’administration municipale financera d’ailleurs cette acquisition à même un fonds de 50 M$ créé en 2018 par la Ville pour permettre l’acquisition d’immeubles destinés à la réalisation de logements sociaux et communautaires au cours des prochaines années.

Articles similaires