Montréal
12:00 16 septembre 2020 | mise à jour le: 16 septembre 2020 à 12:26 temps de lecture: 3 minutes

Climat: Valérie Plante de nouveau devant l’ONU le 30 septembre

Climat: Valérie Plante de nouveau devant l’ONU le 30 septembre
Photo: Josie Desmarais | MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, donnera un discours sur la lutte aux changements climatiques devant les pays membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) à la fin du mois.

Le 23 septembre 2019, Valérie Plante avait déjà donné une allocution remarquée devant l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, dans le cadre d’un sommet sur le climat. Mme Plante agira donc de nouveau cette année comme porte-étendard de nombreuses villes dans le monde le 30 septembre alors qu’elle se prononcera devant les pays membres de l’organisation mondiale. En raison de la crise sanitaire, toutefois, elle donnera cette fois son allocution de façon virtuelle, à partir de Montréal.

«On l’a oublié parce qu’on a été dans l’urgence de la première vague [du coronavirus], mais il faut continuer nos efforts pour mettre en place des mesures pour diminuer les changements climatiques, qui vont avoir de plus en plus d’impacts pour les générations futures si on ne fait pas de ces efforts, si on ne fait pas ces sacrifices», a évoqué Mme Plante en séance du comité exécutif.

«Oui, il y a la COVID, mais il y a toujours cette crise plus large, plus grande, qui est celle des changements climatiques […] Il y a des efforts mondiaux qui doivent être faits pour les générations futures.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

«Sur la ligne de front»

L’an dernier, la mairesse avait fait part devant l’ONU de son objectif de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre de la métropole d’ici 2030. Elle avait aussi mis de l’avant son projet de Grand parc de l’Ouest, qui prévoit de réaliser un immense espace vert de 3200 hectares dans l’ouest de l’île. Une initiative qui lui a valu une poursuite de plus de 170 M$ de la part de promoteurs qui planchaient depuis plusieurs années sur un vaste développement immobilier dans le secteur.

«Au municipal, nous sommes sur la ligne de front et on voit bien que les changements climatiques affectent le quotidien de nos citoyens, que ce soit par les épisodes d’inondations ou encore l’érosion de nos berges, qui s’accélère», a souligné Mme Plante.

Parmi les villes que représentera la mairesse de Montréal pendant cet événement, on compte entre autres New York, Paris, Los Angeles, la capitale de la Colombie, Bogota, de même que plusieurs villes d’Afrique et d’Asie.

Articles similaires