Montréal
16:08 6 octobre 2020 | mise à jour le: 6 octobre 2020 à 16:14 temps de lecture: 4 minutes

Télétravail: où les Montréalais pourront-ils stationner leur voiture cet hiver?

Télétravail: où les Montréalais pourront-ils stationner leur voiture cet hiver?
Photo: Josie Desmarais/MétroDes interdictions de stationnement sur une rue résidentielle d'un quartier de Rosemont.

Alors que la crise sanitaire a amené de nombreux Montréalais à se tourner vers le télétravail, l’opposition officielle presse l’administration de Valérie Plante d’augmenter le nombre de places de stationnement sur lesquelles pourront compter les automobilistes pendant les opérations de déneigement, cet hiver. 

«La combinaison de la pandémie et de la neige vont représenter tout un défi pour la Ville», souligne à Métro le conseiller d’Ensemble Montréal dans le district de Norman-McLaren, Aref Salem.

Chaque saison froide cause son lot de maux de tête à la Ville, tout comme aux citoyens. L’hiver dernier, les trottoirs glacés et les enjeux de déneigement ont fait couler beaucoup d’encre. Dans les dernières années, la Ville a d’ailleurs été maintes fois été contrainte de dépasser son budget alloué au déneigement pour faire face aux aléas de la météo, notamment les changements drastiques de température.

Les impacts du télétravail

Cette année, le recours télétravail pourrait rendre la gestion du déneigement encore plus complexe dans la métropole, appréhende Ensemble Montréal. Selon des données de Statistique Canada, 40% des employés ont un travail qu’ils peuvent effectuer à partir de leur domicile, s’ils le souhaitent. Le taux d’occupation des tours à bureaux du centre-ville tournerait d’ailleurs autour de 5 à 10%, selon des données de la Ville, signe de l’attrait du télétravail pour la majorité des employés qui s’y rendaient avant la pandémie.

C’est donc dire qu’un plus grand nombre de voitures pourraient donc se retrouver sur les rues résidentielles au moment du déclenchement des opérations de chargement de la neige cet hiver.

«C’est sûr qu’il y aura plus de remorquages cette année.» -Aref Salem, conseiller d’Ensemble Montréal

La Ville a effectué plus de 39 000 remorquages l’hiver dernier. Annuellement, ce nombre varie en fonction de la quantité d’opérations de chargements de la neige nécessaire au cours d’une saison.

Moins de places de stationnement

En analysant les données ouvertes de la ville, le parti a d’ailleurs constaté que le nombre d’espaces de stationnement gratuit mis à la disposition des Montréalais pendant les opérations de déneigement a diminué de 20%, passant de 6788 cases au cours de l’hiver 2018-2019 à 5442 cases de stationnement l’hiver dernier dans l’ensemble des arrondissements.

Les baisses les plus importantes en l’espace d’un an seraient dans Ville-Marie (-670) et Rosemont–La Petite-Patrie (-408), indique Ensemble Montréal.

«Imaginez maintenant si des centaines de citoyens doivent déplacer leur voiture en même temps durant la journée et qu’on leur offre moins de places pour la stationner [cet hiver]. Ce sera le chaos!», craint Aref Salem, dans un communiqué de presse.

Dans une motion qui sera débattue pendant la prochaine séance du conseil municipal, le 19 octobre, l’élu propose donc plusieurs solutions à la Ville. L’Agence de mobilité durable pourrait notamment conclure des ententes avec des stationnements privés afin qu’ils offrent des places de stationnement gratuites aux automobilistes pendant les opérations de déneigement.

La même agence gère par ailleurs actuellement plus de 3000 places de stationnement réparties sur 28 terrains. Bien qu’une partie de ces terrains soient déjà accessibles aux automobilistes pendant les opérations de chargement de la neige, Ensemble Montréal voudrait voir ce nombre augmenter. Le parti demande finalement à la Ville de s’entendre avec les arrondissements afin que ceux-ci proposent plus de stationnements incitatifs gratuits à leurs résidents.

M. Salem souligne notamment les stationnements très peu utilisés des bibliothèques municipales et des centres sportifs un peu partout dans le ville. «Pourquoi ne pas rendre ces places disponibles pour les citoyens?», questionne-t-il.

Démarches en cours

Contacté par Métro, le cabinet de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, rappelle que «plusieurs stationnements municipaux sont déjà mis à la disposition des citoyens lors des opérations [de déneigement], et ce, gratuitement».

«Nous travaillons avec les arrondissements afin d’étendre la pratique au plus de stationnements municipaux possible», assure son attachée de presse, Geneviève Jutras. Elle assure que l’Agence de mobilité durable participe «activement à trouver des alternatives en stationnement lors des périodes de chute de neige».

«Bien que le déneigement des stationnements présente des défis opérationnels, nous poursuivons la recherche de solutions», ajoute-t-elle.

Articles similaires