Montréal
05:30 8 octobre 2020 | mise à jour le: 7 octobre 2020 à 21:50 temps de lecture: 3 minutes

Saint-Léonard opposé au projet de terminus d’autobus sur Pie-IX

Saint-Léonard opposé au projet de terminus d’autobus sur Pie-IX
Photo: ArchivesUne partie du terrain du centre Le Boulevard serait exproprié pour le projet.

Le conseil d’arrondissement de Saint-Léonard s’oppose à un projet de construction d’un terminus d’autobus de la STM sur le terrain où se situe présentement un centre commercial.

Prévu dans le cadre des travaux de prolongement de la ligne bleue, le terminus s’érigerait sur des terrains appartenant au centre Le Boulevard, à l’intersection du boulevard Pie-IX et de la rue Jean-Talon. En plus du métro, ce secteur accueillera l’une des stations du futur SRB Pie-IX.

Dans une résolution adoptée lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement, les élus demandent à la société de transport de retourner à sa table à dessin.

«Nous souhaitons que la STM retourne à sa table à dessin pour qu’elle arrive avec un projet qui s’intégrerait aux orientations du programme particulier d’urbanisme de la rue Jean-Talon, et qui respecterait les normes environnementales.» – Dominic Perri, conseiller de ville à Saint-Léonard

«Saint-Léonard se positionne contre ce projet qui ne respecte pas nos orientations sociales, urbanistiques, économiques et environnementales. On ne veut pas voir un immense terminus d’autobus à ciel ouvert à cet endroit. J’espère que le message est clair pour tout le monde», martèle Dominic Perri, conseiller de ville à Saint-Léonard.

Le terminus compterait 11 quais extérieurs et aurait un achalandage estimé à environ 500 passages d’autobus par jour.

«Ce qu’ils nous proposent compromet la capacité de développement et de mise en valeur des terrains adjacents, estime M. Perri. On veut développer ce secteur d’une façon cohérente avec l’immobilier existant, et dans le respect de l’environnement.»

Il considère également que le projet aura des conséquences sur la fluidité des déplacements et créera une barrière physique, particulièrement préoccupante en raison des nombreuses résidences pour personnes âgées à proximité.

Dans les plans initiaux prévus par l’Agence métropolitaine de transport, le terminus devait se situer sur le territoire de Saint-Michel. Pour des raisons techniques, il a toutefois été décidé de le déplacer légèrement vers l’est, dans la juridiction de l’arrondissement de Saint-Léonard.

« La STM devrait respecter la volonté de l’arrondissement. On veut bien collaborer avec eux, mais on espère qu’ils coopéreront aussi avec nous », conclut M. Perri.

Au moment de mettre en ligne, il n’avait pas encore été possible d’obtenir une réaction de la STM.

Articles similaires