Montréal
05:00 14 octobre 2020 | mise à jour le: 14 octobre 2020 à 11:39 temps de lecture: 3 minutes

Des maisons historiques de RDP toujours à l’abandon

Des maisons historiques de RDP toujours à l’abandon
Photo: Anouk Lebel/Métro MédiaFernand Ouellet fera de la sauvegarde de la maison Bleau une de ses priorités cette année.

La Société historique de Rivière-des-Prairies (SHRDP) veut redoubler d’efforts pour sauver deux maisons historiques laissées à l’abandon depuis plusieurs années.

Fernand Ouellet a été élu président de la SHRDP cet automne, à la suite de la démission de Louise Bernard. Il compte faire de la sauvegarde et de la mise en valeur des maisons Bleau et Émeryl-Pépin son cheval de bataille pendant son mandat d’un an.

Érigée à l’emplacement actuel du parc de la Pointe-aux-Prairies vers 1732, la maison Bleau a été citée au patrimoine historique de la Ville de Montréal en 2008. Pourtant, elle tombe en décrépitude. La structure de bois de la galerie s’affaisse et la peinture s’écaille à plusieurs endroits.

Dans le parc-nature du Ruisseau-de-Montigny, la maison Émeryl-Pépin est un autre témoin du passé rural de l’ancien village de Rivière-des-Prairies.

M. Ouellet veut que le processus s’accélère pour que la maison fermière construite vers 1865 soit inscrite au patrimoine, comme c’est le cas pour la maison Bleau.

Laissées à l’abandon

Contrairement aux autres maisons historiques du boulevard Gouin, les maisons Bleau et Émeryl-Pépin sont inhabitées et appartiennent à la direction des grands parcs de la Ville de Montréal.

Lorsque la Ville de Montréal a acquis la maison Émeryl-Pépin en 2008, il était question d’en faire une halte pour les cyclistes.

Depuis, l’arrondissement de RDP-PAT a plusieurs fois exprimé le souhait d’en faire une maison de service pour les citoyens, mais cette décision appartient à la ville-centre. Une étude sur la valeur patrimoniale de la bâtisse a été commandée, mais on ignore toujours à quel moment elle sera finalisée.

Quant à la maison Bleau, la ville-centre indiquait en 2018 que des travaux de maintien avaient été menés en vue d’une utilisation future encore indéterminée.

Les deux dossiers n’avancent pas assez vite au goût de Fernand Ouellet. «La direction des grands parcs a acquis beaucoup de vielles maisons dans les dernières années et n’arrive pas à toutes les restaurer», déplore-t-il.

Une priorité

La SHRDP compte redoubler d’efforts pour que les deux maisons historiques soient mises en valeur.

M. Ouellet fait valoir que toutes deux pourraient servir de pavillons d’accueil pour le nouveau corridor piéton et cycliste de près de 8 km sur le boulevard Gouin: la maison Emeryl-Pépin à l’ouest et la maison Bleau, à l’est.

Il rappelle que la SHRDP a lancé cet été un audioguide pour compléter les 37 panneaux accompagnant des lieux historiques de Rivière-des-Prairies, dont les maisons Bleau et Émeryl-Pépin.

Articles similaires