Le Plateau-Mont-Royal
16:39 16 novembre 2020 | mise à jour le: 16 novembre 2020 à 16:54 temps de lecture: 3 minutes

Attroupement: un influenceur largué par le CIUSSS de l’Est

Attroupement: un influenceur largué par le CIUSSS de l’Est
Photo: Extrait d'une capture d’écranDes centaines de personnes se sont réunies samedi sur la rue Saint-Denis, où Yahya Maayouf, alias Art du malaise, a pris des bains de foule.

Un influenceur recruté par un établissement de santé pour promouvoir les règles sanitaires a été largué après qu’il eut diffusé une vidéo le montrant au cœur d’un important rassemblement tenu sur Le Plateau-Mont-Royal.

Le 14 novembre, le Service de police de la ville de Montréal a dû intervenir pour disperser des centaines de personnes rassemblées pour l’ouverture du restaurant Mont Tacos, rue Saint-Denis.

La direction de l’établissement avait fait appel à des influenceurs, dont Yahya Maayouf, alias Art du malaise, pour faire la promotion de l’événement. Dans des vidéos diffusées sur Instagram, on peut voir ce dernier, sans masque, serrer des mains et donner des accolades aux participants.

Or, cet influenceur mettait déjà sa popularité au service de la cause de la santé publique. Il collaborait avec plusieurs organismes pour promouvoir auprès des jeunes l’importance de respecter les mesures sanitaires.

Parmi les organismes qui avaient fait appel à l’influenceur, on compte le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. Cet établissement a depuis retiré de son site Web et de ses réseaux sociaux le portrait et les photos de M. Maayouf.

«Le CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal encourage toute la population à respecter les consignes sanitaires en vigueur. Ces mesures ont été émises par les autorités de santé publique provinciales afin de protéger les populations les plus vulnérables de la COVID-19», indique par courriel Catherine Dion, conseillère en communications.

La direction de la maison des jeunes de Saint-Léonard a également décidé de mettre fin à son contrat avec Yahya Maayouf.

«On en a pris connaissance des événements ce matin [lundi 16 novembre]. Il tente d’avoir une influence positive auprès des jeunes, et on l’encourage là-dedans. Par contre, ce qui s’est passé n’est pas compatible avec son rôle au sein de notre organisme», explique la directrice, Jolyane Molaison.

Reconnaître ses erreurs

De son côté, Yahya Maayouf admet ses torts et comprend la réaction du CIUSSS de l’Est et de la Maison des jeunes.

«J’ai fait des erreurs et je ne veux pas blâmer personne d’autre. J’ai oublié mon travail sur le moment, mais je suis un humain avant tout. Je ne voulais pas défier le gouvernement.»

«Je suis quelqu’un qui est censé représenter la santé publique. Je ne veux pas me déresponsabiliser, mais plutôt qu’on essaie de me comprendre. Quand t’es devant 600 personnes qui t’aiment, l’émotion prend le dessus. J’aurais aimé pouvoir m’y préparer.» – Yahya Maayouf

Il explique avoir été surpris par le grand nombre de personnes qui l’attendaient au restaurant. «Quand on est arrivé sur les lieux, sous l’émotion, on s’est un peu laissé aller. Je ne m’attendais pas à ça, et si c’était à refaire, je le ferais différemment», concède-t-il.

Il souhaite en profiter pour rappeler aux jeunes que malgré les événements de la fin de semaine, les mesures sanitaires restent importantes.

«C’est une expérience qui m’a permis d’apprendre pour le futur», en retire-t-il.

Au restaurant Mont Tacos, la direction affirme aussi avoir été prise de court. «On avait pris des dispositions et on s’était organisé pour respecter les mesures de santé publique, mais on ne s’attendait pas à un aussi grand engouement», explique Rewman Ebbenane, représentant de la franchise.

Articles similaires