Montréal
16:32 26 avril 2021 | mise à jour le: 26 avril 2021 à 17:04 temps de lecture: 4 minutes

Le REM va transformer le réseau Exo

Le REM va transformer le réseau Exo
Photo: Courtoisie/ExoDes usagers de bus Exo.

L’arrivée prochaine du Réseau express métropolitain (REM) et l’exode récurrent des Montréalais vers les périphéries de la métropole poussent l’organisme public de transport en commun Exo à transformer son réseau de transport pour répondre aux besoins grandissant des usagers.

Le REM va devenir la porte d’entrée vers le centre-ville de Montréal pour les usagers des transports en commun. C’est pour cette raison qu’Exo est en pleine transformation de ses lignes afin de s’y connecter. Les deux premiers secteurs d’Exo qui feront l’objet de larges modifications sont Chambly-Richelieu-Carignan et Le Richelain-Roussillon au-delà de la Rive-Sud.

«Nous adaptons le réseau en fonction de l’arrivée du REM sur nos différents territoires. C’est une réponse à une modification des besoins même dans les secteurs moins touchés par le REM», souligne la directrice du développement des réseaux Exo, Catherine Beaulieu.

Les autobus du réseau Exo ne se rendront plus vers le centre-ville car c’est le REM qui fera cette partie du trajet. Toutefois, cette nouvelle donnée bonifie l’offre en périphérie de l’île de Montréal et dans les deux secteurs cités.

«Les parcours kilométriques que nous ne ferons plus vers le centre-ville seront redirigés vers la périphérie et les secteurs actuels. Cela permet de créer de nouvelles lignes et de nouvelles dessertes. C’est une bonification du réseau.» –La directrice du développement des réseaux Exo, Catherine Beaulieu

Les usagers qui voudront atteindre le centre-ville devront passer par le REM. Catherine Beaulieu et son équipe assurent que cette nouvelle correspondance permettra de gagner du temps. «Accéder au centre-ville en bus est parfois difficile en période de pointe, grâce au REM, on se décongestionne», explique le Conseiller – Développement des réseaux chez Exo, Marc-Olivier Thibault.

Le territoire d’Exo Chambly-Richelieu-Carignan (CRC) offrira sept lignes directes vers le REM et le territoire Le Richelain-Roussillon (LRR) 14 lignes directes. Plus de 100 000 résidents devraient pouvoir accéder au REM en moins de 30 minutes.

Vers la périphérie

Exo a pour mission de desservir des zones se situant en périphérie de la métropole de la couronne sud et nord.

Avec la restructuration de son réseau, Exo veut mieux connecter cette couronne. «Une nouvelle ligne est-ouest sur la R-132 et le boulevard Taschereau verra le jour par exemple», explique Marc-Olivier Thibault.

De meilleures dessertes sont prévues dans les pôles de déplacements et les pôles commerciaux au sein de CRC et LRR comme les quartiers industriels de La Prairie, Candiac, Delson, Sainte-Catherine et Chambly.

Un nouveau réseau adoubé par les usagers

Avant que ce nouveau réseau soit dévoilé dans les secteurs CRC et LRR, Exo a sollicité la consultation publique des usagers et des municipalités traversées. La première phase consistait à définir les besoins via des groupes de discussions et des consultations. Cette phase s’est déroulée entre l’automne 2019 et février 2020. À partir de là, un scénario voit le jour.

La phase 2 permet une nouvelle période de consultation sur le réseau proposé.

Exo est désormais dans une étape de préparation à la future ouverture des lignes CRC et LRR. Une stratégie de communication est en cours d’élaboration et devrait comporter de l’information en ligne mais aussi des équipes terrains pour accompagner les usagers au début de l’opération. Le REM de la Rive-Sud prévoit son ouverture au printemps 2022.

Les deux futurs secteurs dont le réseau sera étudié sont Presqu’Île (Vaudreuil-Soulanges) et Laurentides (incluant le secteur ouest de Terrebonne). Les premières consultations pour ces secteurs se feront en 2021.

Articles similaires