Montréal
08:37 4 mai 2021 | mise à jour le: 4 mai 2021 à 10:33 temps de lecture: 2 minutes

Vaccination à l’auto à l’aéroport Montréal-Trudeau

Vaccination à l’auto à l’aéroport Montréal-Trudeau
Photo: Justin Sullivan/Getty ImagesUne vaccination à l'auto en Californie, aux États-Unis.

Une frite, un coke… et un vaccin, s’il-vous-plaît? Une première clinique de vaccination à l’auto prendra forme dès le 17 mai à l’aéroport Montréal-Trudeau, a confirmé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

L’élu de la Coalition avenir Québec en a fait l’annonce sur place, mardi. Il était accompagné pour l’occasion de la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau. «Je ne suis pas certain que c’est le dernier site [de ce genre]», a évoqué M. Dubé.

Le «service à l’auto» opérera de 8h à 20h tous les jours de la semaine. Il devrait permettre d’inoculer tous à la fois des membres d’une même famille, par exemple. Selon les évaluations du gouvernement provincial, 4000 personnes devraient défiler sur les lieux dans une journée.

Le directeur québécois de la stratégie de vaccination, Daniel Paré, avait déjà fait allusion à ce projet, sans en donner beaucoup plus de détails. Si les cliniques de vaccination à même un véhicule se multiplient chez les voisins du sud, il s’agit du premier exercice du genre au Québec.

Poursuite de l’opération de masse

La campagne de vaccination contre la COVID-19 suit son cours dans la province. La semaine dernière, le ministre Dubé annonçait en grande pompe les prochaines étapes de l’opération. Tous les Québécois de 18 ans et plus devraient avoir l’occasion de réserver une dose dès le 14 mai.

Hier, 160 000 personnes ont pris rendez-vous pour l’administration d’un vaccin. Or, Montréal est «un petit peu en retard», a indiqué le ministre de la Santé mardi. L’opération à l’auto devrait aider, a-t-il signifié.

Québec s’approche par ailleurs des 40% de personnes vaccinées avec une première dose. Selon les autorités de santé publique, il faudra qu’environ le double de ce total soit inoculé pour qu’une réelle immunité collective soit constatée.

Le gouvernement de François Legault détient toujours l’objectif d’avoir vacciné tous les Québécois qui le désirent le 24 juin prochain.

D’autres détails suivront.

Articles similaires