Montréal
11:05 8 juin 2021 | mise à jour le: 8 juin 2021 à 16:19 temps de lecture: 3 minutes

Les urgences débordent toujours dans les hôpitaux de Montréal

Les urgences débordent toujours dans les hôpitaux de Montréal
Photo: Josie Desmarais/Métro

Onze salles d’urgence de Montréal composaient avec un taux d’occupation plus haut que leurs capacités normales, mardi après-midi, selon le répertoire Index Santé. La situation est particulièrement critique à l’Hôpital Royal-Victoria, dans Côte-Des-Neiges.

Le taux d’occupation y est de 194%. Plus de soixante patients se retrouvent sur des civières, dont 16 depuis plus de 48 heures, et 30 depuis plus de 24 heures.

L’urgence est aussi pleine dans un autre établissement du Centre universitaire de santé de McGill (CUSM), l’Hôpital général de Montréal. On y constate un taux d’occupation de 123%, alors que 38 civières y sont occupées.

«Une augmentation de l’achalandage aux urgences a été observée partout dans le réseau de la santé au cours des dernières semaines, avec la reprise graduelle des activités régulières», explique la conseillère en relations médias du CUSM, Annie-Claire Fournier.

Chaleur dévastatrice

La canicule serait l’une des causes de la hausse du nombre d’hospitalisations, selon la présidente du Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardio-respiratoires (SPSICR) du CUSM, Sandra Seto.

«C’est quelque chose qu’on constate à cette période de l’année où les températures montent, analyse-t-elle. Les gens ont eu un premier vaccin, se sentent à l’aise de sortir et éprouvent des malaises par après.»

La hausse ne serait pas attribuable à la COVID-19, comme aucun patient à l’urgence n’a été positif en attendant une admission. «Le nombre de patients hospitalisés atteints du virus serait très bas», rapporte Mme Fournier.

Si le pourcentage de civières occupé est si haut, c’est également parce qu’il en manque, explique Mme Seto. En raison de la pénurie de personnel qui affecte le CUSM, la fermeture de civières dans plusieurs unités du CUSM a été nécessaire. «On est pris dans un cercle vicieux», se désole-t-elle.

«On est aux prises avec un système de santé qui est malade.» – Sandra Seto, présidente du SPSICR

Selon elle, la situation perdurera tant que les conditions de travail du personnel infirmier ne seront pas améliorées. La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) et le gouvernement du Québec doivent toujours en venir à une entente en ce qui concerne le salaire des travailleurs de la santé.

Au-delà des capacités

À l’Hôpital de Verdun, l’urgence se retrouve à 173% de sa capacité. Plus de quarante civières y sont occupées, dont trois sur lesquelles se trouvent des patients depuis deux jours.

La capacité de l’urgence est également excédée à l’Hôpital général Juif Sir Mortimer B. Davis (179%), à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (141%), à l’Hôpital de LaSalle (127%) et Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal (124%).

L’occupation des salles d’urgence des établissements de santé de Montréal a été considérée «très élevée» huit jours au cours des dix derniers.

Articles similaires