Montréal

Montréal: des acteurs demandent l’ouverture des frontières aux voyageurs entièrement vaccinés

Des voyageurs à l'étage des arrivées à l'aéroport Montréal-Trudeau. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le milieu du tourisme et des affaires de Montréal presse le gouvernement fédéral à réouvrir les frontières aux voyageurs internationaux doublement vaccinés. Alors que des pays européens peuvent accueillir des voyageurs canadiens, les acteurs de l’industrie touristique appellent le gouvernement à permettre la réciprocité en accueillant les voyageurs internationaux.

«Assez c’est assez, nous allons perdre un autre été. Nous demandons une décision basée sur la science et pas sur la nationalité. Il est temps d’ouvrir les frontières aux voyageurs internationaux doublement vaccinés.»

Yves Lalumière, PDG de tourisme Montréal

Ce matin, en ce jour de fête nationale, La Presse rapportait que l’ambassadrice de France à Ottawa, souhaitait également une «réouverture rapide» des frontières aux Français doublement vaccinés. «On n’a pas exigé la réciprocité. (…) Certains le déplorent», a ajouté Mme Rispal.

Philippe Rainville, PDG d’Aéroports de Montréal qualifie la situation «d’illogique» et demande au gouvernement fédéral de «corriger la situation.»

De plus, M. Rainville déplore la non-reconnaissance de la double vaccination. Pour lui, «l’association qui est faite entre les risques d’éclosions du variant Delta et les voyageurs arrivant au pays est un problème.»

Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal rappelait fin juin que Montréal représentait «la porte d’entrée du variant dans la province» mais que l’intensification de la vaccination permettra de créer un mur d’immunité collective pour «freiner son arrivée.»

D’après le dernier bilan du gouvernement québécois sur la situation de la COVID-19 dans la province, la plupart des groupes d’âges ont déjà atteint l’objectif de 75% de personnes ayant reçu une première dose de vaccin. Un total de 77% des personnes de 60 ans et plus ont même reçu leur seconde dose.

Une industrie du tourisme en souffrance

Christophe Hennebelle, vice-président Ressources Humaines et Affaires publiques d’Air Transat, rappelle que si le Canada se place en tête des pays du G7 en termes de taux de vaccination, le pays accuse un retard sur l’ouverture des frontières aux personnes doublement vaccinées. Ce retard pèse lourd pour les acteurs du milieu.

En effet, les touristes internationaux génèrent 4M$ pour le Québec selon des données du ministère du tourisme, soit 35% des dépenses touristiques totales de la province. La métropole accueille normalement 11 millions de visiteurs. Depuis le début de la pandémie, ce nombre de visiteurs à chuté de 94%. De plus, les emplois en tourisme représente 412 000 emplois.

Pour le PDG de tourisme Montréal, Yves Lalumière, «l’industrie a assez souffert, surtout dans les grands centres urbains et les centres-villes». De nombreux employés ont quitté leur emploi à cause d’un manque de prévisibilité et ont dû se diriger vers d’autres secteurs.

«Le retour à la normale qui nous a été promis n’est pas là», ajoute M. Hennebelle qui craint que la saison touristique automnale soit également compromise et que la dette s’accumule.

Articles récents du même sujet