Montréal

Les joueurs québécois des Alouettes ont hâte de sauter dans la mêlée

Marc-Antoine Dequoy, Philippe Gagnon et David Ménard sont excités plus que jamais à jouer au football en 2021 Photo: Courtoisie/Alouettes de Montréal

Après une saison annulée en raison de la pandémie, les joueurs des Alouettes de Montréal se préparent pour le premier botté d’envoi. Les joueurs québécois Marc-Antoine Dequoy, David Ménard et Philippe Gagnon sont excités de bientôt revoir leurs partisans dans le nid du stade Percival-Molson.

Lorsque les Alouettes fouleront le terrain lors de leur premier match contre les Elks d’Edmonton, ils mettront enfin un terme à une pause forcée qui aura duré plus d’un an et demi.

Si cette trop longue pause a peut-être fait oublier le progrès accompli en 2019, les joueurs pensent qu’elle n’a pas freiné l’élan des Moineaux.

«En 2019, l’équipe a montré qu’elle pouvait rivaliser avec les autres équipes et se rendre en séries éliminatoires. Il y a encore du chemin et du travail à faire, mais on va être capable de continuer sur notre lancée cette année», a affirmé avec conviction Marc-Antoine Dequoy, recrue pour les Alouettes et futur résident du quartier Villeray.

Ce dernier tentera de faire sa place sur l’alignement de départ comme demi défensif au cours de la prochaine saison.

Une dernière année difficile

Étant donné l’annulation de la saison 2020 de la ligue canadienne, tous les joueurs de la ligue ont dû trouver d’autres moyens pour faire vivre leur famille. C’est notamment le cas des trois joueurs qui ont accordé une entrevue au Métro Villeray.

David Ménard, joueur de ligne défensive qui jouera sa première saison avec les moineaux en 2021, a eu la chance d’obtenir un contrat comme préparateur physique avec les Carabins de l’Université de Montréal.

Ce dernier a tout de même craint de ne pas pouvoir pratiquer son sport en 2021.

«Je me suis demandé si j’allais pouvoir rejouer au football un jour. Je ne sais pas où je serais allé professionnellement si la saison 2021 n’avait pas eu lieu», indique le résident du quartier Rosemont.

De son côté, Philippe Gagnon, joueur de ligne offensive effectuant un retour avec l’équipe après avoir joué un an avec Ottawa, a travaillé dans un Home Depot à Gatineau. Bien qu’il adorait son emploi, il a reconnu avoir passé par toute la gamme des émotions en 2020. Il a énormément réfléchi sur son avenir.

«J’aurais peut-être tourné la page si on n’avait pas joué en 2021. Je me suis assuré d’avoir une bonne préparation physique et mentale au cas où il y avait une saison et je me disais que s’il n’y en avait pas, j’allais passer à autre chose», affirme le résident de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Pour sa part, Marc-Antoine Dequoy a eu la chance d’obtenir un essai dans la National Football League (NFL) en 2020 avec les Packers de Green Bay. Après avoir été retranché par l’équipe, il a poursuivi ses études en informatique à l’Université de Montréal.

Toutefois, l’expérience de la NFL lui a permis d’être mieux préparé pour le camp d’entraînement des Alouettes de Montréal.

«J’ai appris à Green Bay comment devenir un joueur de football professionnel», explique-t-il.

De grandes attentes pour 2021

Les trois joueurs des Alouettes ont affirmé avoir bon espoir que l’équipe connaîtra une bonne saison 2021.

«On a le potentiel d’avoir beaucoup de succès collectivement cette année. Le gros noyau de l’équipe en 2019 est toujours là cette année en 2021. On a ce qu’il faut pour se rendre loin», mentionne Philippe Gagnon.

En 2019, les Alouettes ont terminé la saison régulière avec dix victoires et huit défaites. L’équipe avait été éliminée en demi-finale d’association face à Edmonton.

C’est contre cette même équipe qu’ils effectueront leur retour le 14 août, dans la capitale albertaine. Le premier match à domicile se jouera contre les Tiger-Cats de Hamilton, le 27 août.

Articles récents du même sujet