Montréal

270 logements abordables créés à la maison des Sœurs de Saint-Anne

La maison-mère des Sœurs de Saint-Anne est située sur la rue Provost. Photo: Archives

La maison-mère des Sœurs de Sainte-Anne sera reconfigurée afin d’accomplir une nouvelle mission d’entraide. Dans son changement de vocation, le bâtiment historique accueillera 270 logements sociaux.

En plus de cette conversion majeure, une nouvelle résidence destinée aux Sœurs, des unités de condo et des espaces verts seront créés. Parmi les 270 logements, 16 unités seront de type studio, 220 unités auront une chambre à coucher et 34 unités auront deux chambres. Une partie de ces logements est destinée à des personnes âgées en légère perte d’autonomie.

«L’objectif est de laisser un héritage aux gens de Lachine.» 

Édith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier

Le bâtiment a été acquis par les Sœurs de Saint-Anne en 1900 afin d’en faire un centre de formation pour les jeunes femmes appelées à la vocation religieuse.

«Il n’y avait plus de recrues, les Sœurs vieillissaient, les locaux devenaient trop grands et la gestion trop difficile. Il a donc fallu envisager une nouvelle façon de vivre», soutient Sœur Lucille Côté dans une vidéo présentée par Héritage Montréal.

Les Sœurs de Saint-Anne ont contacté Bâtir son quartier afin de coordonner le projet d’habitation. Cette firme assure que toutes les étapes nécessaires à l’aboutissement du projet seront accomplies dans le respect de la vision des Sœurs.

«C’est un travail en collaboration avec les Sœurs et les groupes de quartier afin de savoir comment ce projet peut mieux servir la communauté», soutient la directrice générale de Bâtir son quartier, Édith Cyr.

Une fois terminé, l’établissement opérera sous la gestion de l’organisme Espace la Traversée. Aucun échéancier n’est actuellement présenté. Mme Cyr estime que les travaux pourraient être terminés d’ici l’automne 2022. Les personnes intéressées peuvent contacter Espace la Traversée afin de réserver une place dans ce nouvel établissement. De leur côté, les Sœurs devraient déménager dans leur nouvelle demeure, la maison Esther, d’ici janvier.

«On est vraiment content d’avoir une offre de logements abordables à Lachine pour les aînées. Nous en avons besoin», exprime la mairesse de l’arrondissement, Maja Vodanovic.

Préservation du patrimoine

Les Sœurs de Saint-Anne souhaitent que leur mission d’aide communautaire soit perpétuée par l’utilisation de leur ancienne demeure.

«Les Sœurs vont demeurer à Lachine et veulent que leurs valeurs de communauté y restent également à travers ces bâtiments et ces murs», rapporte Mme Cyr.

Malgré le fait que la reconstruction des lieux entraînera des modifications majeures au bâtiment, les façades historiques de la maison-mère seront conservées. Les Sœurs tenaient également à garder la Chapelle.

«Une fois réaménagée, la Chapelle sera accessible au public certaines heures par semaine», explique la mairesse.

La Ville réserve également près de 25 000 m2 d’espace vert afin d’en faire un parc ouvert à tous. Cette terre qui a été cédée par les Sœurs de Saint-Anne pourra entre autres servir en partie à l’agriculture urbaine.

332 000$
À l’aide de son Fonds de contribution à la Stratégie d’inclusion de logements sociaux et abordables dans les projets de la Ville de Montréal, l’arrondissement Lachine octroie une somme de 322 000$ à ce projet. Cette somme servira principalement à améliorer l’aménagement de la Chapelle et les aménagements paysagers.

Articles récents du même sujet