Soutenez

Une levée des mesures sanitaires sécuritaire, prédit l’INSPQ

désinfectant et masque
Photo: Pixabay/KlausHausmann

Les mesures de déconfinement qui ont été appliquées jusqu’ici et celles qui s’ajouteront d’ici au 14 mars ne devraient pas entraîner de hausse du nombre de cas de COVID-19 dans le Grand Montréal. C’est du moins ce qu’établit l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) dans ses dernières projections.

Les données ont été produites sur la base qu’environ une personne sur trois aurait été infectée par la COVID-19 depuis le 1er décembre dans le Grand Montréal.

Deux scénarios, un optimiste et un pessimiste, ont été produits par les experts. Dans le premier, les cas, les nouvelles hospitalisations et les décès se stabiliseraient ou continueraient de diminuer. Dans l’autre, une augmentation générale pourrait être observée. Mais celle-ci serait moins forte qu’au sommet de la cinquième vague.

Capture d’écran tirée des projections

Pour l’INSPQ, ces projections encourageantes doivent toutefois être envisagées avec prudence. «Il faut continuer à porter une attention particulière aux personnes plus âgées, qui ont été moins touchées par la 5e vague et dont la protection dépend principalement du maintien d’une haute efficacité vaccinale», mentionne le vice-président associé aux affaires scientifiques, Éric Litvak.

De son côté, le chercheur Marc Brisson a expliqué que les projections s’appuyaient sur des modélisations. «Si le nombre de cas de la 5e vague est effectivement très élevé comme le suggèrent nos modélisations, le potentiel épidémique d’Omicron pourrait être limité […]. À titre exploratoire, nous avons procédé à des projections dans l’éventualité où le variant BA.2 serait 1,4 fois plus transmissible qu’Omicron. Le modèle prédit que les cas, les nouvelles hospitalisations et les décès pourraient augmenter en mars, mais n’atteindraient pas les pics observés en janvier 2022 même dans un scénario pessimiste.»

Tendance à la baisse

Depuis le début de la semaine, les bilans quotidiens du gouvernement font état d’une tendance à la baisse du nombre d’hospitalisations. Dans les dernières 24 heures, Québec recense une diminution de 58 hospitalisations, pour un total de 1381 personnes hospitalisées dans la province.

Par ailleurs, huit nouvelles personnes ont également quitté les soins intensifs, amenant ainsi à 82 le nombre de personnes présentement admises dans ces unités au Québec.

En ce qui concerne les nouvelles infections, on rapporte 1630 nouveaux cas dans la province. Par contre, il faut noter que le nombre de cas répertoriés n’est pas représentatif de la situation actuelle puisque l’accès aux centres de dépistage est réservé aux clientèles prioritaires.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.