Montréal

Place aux piétons et vélos sur Peel, une seule voie pour les voitures

Photo: Civiliti et FNX-INNOV

La rue Peel sera complètement métamorphosée. La Ville de Montréal investira 108 M$ afin de la transformer en une artère à sens unique vers le nord. L’espace restant sera utilisé pour élargir les trottoirs, aménager un axe du Réseau express vélo (REV), installer des terrasses et planter une trentaine d’arbres.

Les travaux toucheront la portion de la rue entre le boulevard René-Lévesque Ouest et la rue Sherbrooke Ouest. Des travaux prépatoires doivent être entamés à l’automne prochain, tandis que la construction s’échelonnera de 2023 à 2025. La Ville profitera des travaux pour reconstruire une portion souterraine de la rue.

«Le projet de réaménagement retenu pour la rue Peel s’inscrit parfaitement dans notre vision, qui vise à faire du centre-ville le plus beau et le plus vert en Amérique du Nord», commente la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

«Avec un investissement majeur de 108 M$, c’est le cœur économique de la Ville qui sera transformé grâce à des aménagements signatures afin de créer une ambiance unique, pour le bonheur des travailleurs, des résidents et des touristes», poursuit-elle.

La population avoisinante et les commerçants ont été consultés avant le lancement du projet, indique-t-on. La nouvelle planification prévoit des espaces réservés aux livraisons, à l’arrêt d’autobus touristiques ainsi que des stationnements de courte durée.

Dans la continuité

Les travaux seront intégrés au réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest, entre Mansfield et Peel. Cela permettra de réduire leur durée, prévoit la Ville, et de minimiser les impacts pour la circulation dans le centre-ville.

Rappelons que les trottoirs de la rue Sainte-Catherine doivent être élargis. Des espaces d’animation y seront ajoutés, de même que des espaces verts et du mobilier urbain. Les travaux permettront aussi de réaménager des installations souterraines de l’artère.

Assurer le dialogue

Mardi, les différents acteurs apprenaient l’aménagement choisi pour la rue Peel en même temps que les médias.

«Encore une fois, l’administration de Valérie Plante présente un projet sans même avoir consulté honnêtement les commerçants, les citoyens riverains et l’équipe de Montréal Centre-ville, commente la porte-parole de l’Opposition officielle en matière de transports actifs, Alba Ramos. Le réaménagement de la rue Peel est un projet majeur qui aura des impacts sur cette importante artère commerciale, la moindre des choses serait de consulter convenablement l’ensemble des acteurs.»

«Il est d’autant plus scandaleux que des commerçants qui seront durement touchés par les travaux pour les années à venir aient appris la configuration de ces nouveaux aménagements à la dernière minute», ajoute-t-elle.

«Les plans de l’aménagement de la rue Peel nous ont été présentés ce matin, explique l’équipe de Montréal Centre-Ville dans un échange avec Métro. Nous allons prendre le temps de les analyser avec les commerçants et poursuivre le dialogue entamé avec la Ville afin de s’assurer que leurs préoccupations soient prises en compte et mettre en place les mesures de mitigation appropriées.»

Vélo Québec se réjouit de la construction d’un nouvel axe du REV sur Peel, considérant «qu’un lien avec le sud-ouest était manquant et nécessaire». L’organisation s’inquiète toutefois de l’aménagement du réseau entre les rues Cypress et le boulevard de Maisonneuve qui «ne respecte pas les meilleures pratiques d’aménagement».

«Un important compromis est fait à ce niveau pour laisser l’espace à d’autres usages, comme par exemple le stationnement temporaire. Il faudra s’assurer que la gestion des intersections se passe bien et être prêt à faire des ajustements en cas de besoin», réagit le président de Vélo Québec, Jean-François Rheault.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet