Montréal

Cours d’eau à Montréal: garder un œil sur la crue printanière

Le fleuve Saint-Laurent
Le fleuve Saint-Laurent Photo: Métro

Alors que le printemps fait ses premiers pas, le 23 mars prochain, Hydro-Québec met à la disposition de la population des outils pour que celle-ci puisse s’informer sur la crue printanière, qui peut parfois causer des perturbations pour les riverains.

Pour les habitants vivant proche d’un cours d’eau, comme celui du fleuve Saint-Laurent ou à Rivière-des-Prairies, l’arrivée du printemps peut être synonyme de casse-tête aquatique, alors que des débordements peuvent parfois avoir lieu.

Hydro-Québec tiendra donc un webinaire afin d’expliquer aux personnes intéressées comment se déroule la gestion de la crue printanière du fleuve Saint-Laurent. Il est possible de s’inscrire sur le site internet d’Hydro-Québec pour y participer.

«Nous savons que cette période de l’année soulève son lot de questionnements pour les collectivités riveraines. Nous souhaitons outiller les riverains et riveraines afin de renforcer leur sécurité», a assuré la vice-présidente, développement durable, relations avec les communautés et communications à Hydro-Québec, Julie Boucher.

Ainsi, la compagnie rend disponibles sur son site internet les données qui permettent de suivre la crue printanière. Ces dernières prennent la forme d’une carte du Québec, sur laquelle apparaissent les différents débits d’eau, et leur évolution. À Montréal, il est possible de consulter le débit du barrage Simon-Sicard à Ahuntsic, qui est relié à la rivière des Prairies.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet