Montréal

Grève des agents correctionnels dans plusieurs prisons provinciales

COVID-19: la deuxième vague frappe les prisons
L'établissement de détention de Montréal (Bordeaux). Photo: Pablo Ortiz/Métro

Plusieurs agents des services correctionnels du Québec ont fait la grève ce mercredi. Ils ont à nouveau protesté pour demander le renouvellement de leur convention collective.

«Des manifestations ont eu lieu devant les établissements de détention du Québec, a détaillé le ministère de la Sécurité publique à Métro. Les personnes incarcérées sont demeurées en cellule jusqu’au retour à la normale. Les agents du quart de nuit et les gestionnaires ont assuré la distribution des repas et des médicaments.»

Des négociations entre le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ-CSN) et la direction ont par ailleurs eu lieu au cours de la journée.

Rappelons que les agents correctionnels, dont ceux des établissements de détention de Bordeaux et de Rivière-des-Prairies, sont sans contrat de travail depuis près de deux ans.

prison de Rivière-des-Prairies
La prison de Rivière-des-Prairies

À la prison de Rivière-des-Prairies, des employés nous relataient en février être «fatigués, épuisés et désabusés». Outre le manque de personnel, certains confiaient se sentir «abandonnés» par la direction. Une vague d’agressions est également survenue à l’établissement en début d’année.

Les agents en grève ce mercredi ont regagné leur poste de travail vers midi.

Contacté par Métro, le SAPSCQ-CSN n’a pas donné suite. Le ministère de la Sécurité publique, lui, a indiqué qu’il ne commenterait pas «publiquement l’état des négociations».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet