Montréal

Royal Victoria: l’OCPM approuve le projet Nouveau Vic, avec des bémols

itinérants Montréal COVID-19 L'ancien hôpital Royal-Victoria
L'ancien hôpital Royal Victoria, dans Ville-Marie. Photo: Josie Desmarais/Métro

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) donne son feu vert au projet «Nouveau Vic», proposé par l’Université McGill pour le développement du site de l’ancien hôpital Royal Victoria. Des recommandations ont toutefois été émises.

L’OCPM a rendu public, mardi, son rapport sur la requalification du site de l’ancien hôpital Royal Victoria, lancée en septembre 2021.

Parmi ses réserves, l’OCPM recommande que «les sépultures potentielles ou précoloniales» se trouvant sur le site «soient traitées avec la déférence qui s’impose» et que cette démarche soit rendue publique.

L’Office recommande aussi que la Ville interdise l’ajout d’une aile nord au pavillon des Femmes «au regard des impacts sur les vues et sur l’accessibilité publique du site».

L’impact sur la population itinérante a aussi été étudié par l’OCPM. L’organisme recommande que la Ville maintienne temporairement une offre d’hébergement d’appoint pour les itinérants «jusqu’à ce que les refuges du centre-ville satisfassent à la demande».

Accueil favorable

Autant la mairesse de Montréal que l’organisme Les Amis de la montagne se disent satisfaits des recommandations de l’OCPM pour le projet Nouveau Vic. «Nous avions demandé que la propriété du sol demeure dans le domaine public», explique Maryline Charbonneau, jointe par téléphone, directrice des affaires publiques des Amis de la montagne.

C’est un site majestueux qui est en plein cœur de la Ville. Nous sommes convaincus que pour préserver ce patrimoine, il doit absolument demeurer dans le domaine public et être accessible à tous.

Maryline Charbonneau, directrice des affaires publiques de l’organisme Les Amis de la montagne

La commission a en effet recommandé à la Ville de «veiller à ce que la SQI s’assure que la portion de site occupée par le projet du Nouveau Vic soit attribuée à l’Université McGill par emphytéose ou une autre modalité juridique permettant de maintenir à long terme l’intégrité et la propriété publique du sol».

«On accueille [ce rapport] favorablement. Il faut faire les choses de la bonne façon pour aller de l’avant», a déclaré pour sa part la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en marge d’une autre annonce au centre-ville.

D’une superficie de 13,5 hectares, le site de l’ancien hôpital – bordé par la rue University à l’est, par l’avenue des Pins au sud, et par le parc du Mont-Royal à l’ouest et au nord – comprend 17 bâtiments.

Étant situé dans les limites du site patrimonial du Mont-Royal, le projet de Plan directeur d’aménagement a fait l’objet d’une planification concertée entre la Ville, la Société québécoise des infrastructures (SQI), le ministère de la Culture et des Communications et l’Université McGill. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet