Montréal

Regain d’activité au centre-ville… sauf pour les bureaux

Photo: Josie Desmarais/Métro

Le centre-ville de Montréal a connu un regain d’activité palpable au premier trimestre de 2022, dans l’ensemble de ses secteurs. Cependant, des inquiétudes persistent concernant les bureaux, malgré la hausse marquée du retour des travailleurs en présentiel.

«On note un retour des travailleurs dans les bureaux avec une forme hybride de télétravail qui se dessine avec plus de précision. […] Le nouvel État du centre-ville est fait de beaucoup d’espoir, mais quelques préoccupations demeurent, notamment le taux élevé des espaces disponibles dans les immeubles de bureaux», note Jean-Marc Fournier, président-directeur général de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU).

Il y a près de 40 millions de pieds d’espaces disponibles dans les immeubles de bureaux du centre-ville de Montréal, ce qui correspond à 38% de l’espace à bureau de la région métropolitaine.

Au premier trimestre de 2022, les espaces disponibles étaient plus importants qu’avant la pandémie (T2 2019) ou qu’après la première vague (T2 2020). On note que 16% des espaces étaient disponibles dans les immeubles de classe A au printemps; cette catégorie des meilleurs immeubles représente 60% de l’offre totale.

Selon l’Alliance du centre-ville (initiative de la SDC Montréal), toutefois, cette proportion d’espaces à bureaux disponible doit être mise en perspective: depuis le début des années 2000, c’est la troisième fois que le centre-ville de Montréal atteint des taux de disponibilité similaires et, chaque fois, le marché a su y répondre adéquatement.

De plus, dans les derniers mois, on remarque un retour appréciable du nombre de travailleurs au centre-ville. Entre le premier trimestre de 2021 et le premier trimestre de 2022, les tenants du «télétravail seulement» sont passés de 52% à 34%. Alors qu’au premier trimestre de 2022, 75% des travailleurs du centre-ville avaient adopté le télétravail avec une intensité variable. Rappelons que la désertion des travailleurs à la suite du déploiement du télétravail a eu un lourd impact sur le centre-ville.

Selon un sondage web effectué par le Groupe Altus auprès de 1000 répondants, au premier trimestre de 2022, 48% des employeurs ont annoncé un retour partiel au bureau et seulement 11% d’entre eux étaient favorables à un retour complet en présentiel.

De l’optimisme en vue pour les autres secteurs d’activités

En ce qui concerne les secteurs d’activités autres que le travail de bureau, on prévoit pour l’été 2022 une hausse des mises en chantier, une augmentation de la fréquentation des commerces et des restaurants, une croissance du nombre d’usagers des transports en commun ainsi que le retour des touristes.

La programmation prévue cet été nous donne toutes les chances de retrouver le dynamisme qui a toujours fait battre le cœur de la
ville.

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

C’est dans ce contexte que la Société de développement commercial Montréal centre-ville consacre trois millions de dollars à l’illumination du quartier, grâce au soutien octroyé par Québec pour la relance du cœur de la métropole. Selon Montréal centre-ville, cet investissement représente «un atout majeur pour son rayonnement international à titre de métropole nordique et pour le rehaussement de l’achalandage sur le territoire».

«Après les dernières années au cours desquelles Montréal a su faire preuve de résilience, l’heure est venue de la refaire briller de mille feux!», affirme Marie-Krystine Longpré, directrice générale de la Jeune Chambre de commerce de Montréal. «Cela passera nécessairement par un processus d’embellissement responsable et durable qui permettra de rendre le centre-ville plus agréable pour les habitants de notre métropole ainsi que pour ses visiteurs.»

L’état du centre-ville présente une mise à jour des données au premier trimestre 2022 sur le niveau d’activité dans six catégories d’indicateurs: les bureaux, les commerces, l’habitation, l’enseignement supérieur, le tourisme et l’achalandage mobilité.
Les données sont tirées d’un sondage web réalisé à la première moitié de mai 2022 auprès de 1000 résidents de la région métropolitaine de Montréal. Les données ont été recueillies alors que les contraintes sanitaires étaient allégées, quelques jours avant la levée de l’obligation du port du masque dans les endroits publics.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet