Montréal

«Il faut éviter une deuxième hécatombe dans nos CHSLD», signale l’AQRP

Photo: iStock

Selon une enquête sur la climatisation en CHSLD menée cet été par l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP), environ 50% des résidents en CHSLD n’ont pas de chambres climatisées, et ce, malgré une légère hausse du nombre de chambres climatisées dans des établissements de ce type, par rapport à l’année 2021.

En effet, selon la même enquête, 49,7% des chambres sont climatisées par les établissements de type CHSLD au Québec, ce qui correspond à une augmentation de 6,9% par rapport à 2021. Dans la même veine, le pourcentage de CHSLD munis d’au moins une pièce commune climatisée se hisse à 98%, ce qui représente une augmentation de 0,3% comparativement à 2021.

«Bien que nous saluons cette hausse entourant le nombre de chambres climatisées dans les établissements de type CHSLD, il est grand temps que l’ensemble de ces chambres soient munies de climatiseurs, soutient le président provincial de l’AQRP, Paul-René Roy. Rappelons que les vagues de chaleur de 2019 et de 2020 ont causé respectivement le décès de 17 et 21 personnes».

Protéger les personnes vulnérables

Chaque année à Montréal, la santé publique et la Ville de Montréal s’affairent afin de mettre en place toujours plus de climatiseurs pour protéger les personnes les plus à risque lors des canicules.

En 2020 dans la métropole, les autorités de santé publique avaient lancé un blitz d’installation de climatiseurs dans les CHSLD, mais la propagation des cas de COVID-19 a considérablement ralenti ces opérations. Le gouvernement a tout de même affirmé durant cette période que 100% des CHSLD se sont fait installer des climatiseurs soit dans des chambres, soit dans des lieux communs. Néanmoins, toutes les chambres individuelles n’étaient pas munies d’un appareil.

Rappelons qu’en 2018, une importante canicule avait provoqué des dizaines de décès dont en CHSLD, retenant l’attention des réseaux de télévision, de la radio et des journaux.

Vague de chaleur en cours

Actuellement, une vague de chaleur s’installe au Québec avec des températures au-dessus des moyennes saisonnières pour les prochains jours, d’après Environnement Canada. Alors que les températures pourraient dépasser les 30°C à certains endroits, l’humidité pourrait aggraver la situation.

C’est catastrophique! Il faut à tout prix éviter une deuxième hécatombe dans nos CHSLD avant que nos personnes aînées meurent de chaud en raison de la canicule

Paul-René Roy, président provincial de l’AQRP

À Montréal, dans les zones commerciales, les secteurs industriels, le long des autoroutes et même dans certains quartiers résidentiels, les Montréalais vivent et travaillent dans des îlots de chaleur intense. Selon la Ville de Montréal, ces îlots de chaleur s’expliquent par une panoplie de facteurs environnementaux, notamment les propriétés thermiques des matériaux, la végétation, l’imperméabilisation du sol, les activités humaines et la morphologie urbaine.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet