Soutenez

Chez Doris ouvre un nouveau refuge de nuit pour femme

Le nouveau refuge se situe au 1437 rue Chomedey à Montréal
Le nouveau refuge se situe au 1437, rue Chomedey à Montréal. Photo: Quentin Dufranne / Métro

L’organisme Chez Doris, qui vient en aide aux femmes en situation d’itinérance, a inauguré jeudi son nouveau refuge de nuit pour femmes. Le nouveau refuge de nuit Elspeth McConnell pourra accueillir dès le 19 septembre jusqu’à 24 femmes, offrant un total de 8760 nuitées par année.

La campagne de financement «Chez Doris, Jour et nuit» a permis à l’organisme de récolter plus de 15 M$, dont la majorité vient de partenaires privés et des trois paliers gouvernementaux, dont 1,88 M$ de la Ville de Montréal. De cette somme, 5,2 M$ ont servi à l’achat d’une maison du 19e siècle située au 1437, rue Chomedey et à effectuer les travaux d’amélioration du refuge de nuit.

Les fonds amassés par la campagne de financement permettront aussi à Chez Doris d’ouvrir une résidence permanente de 26 appartements locatifs abordables pour des femmes en situation de précarité dès 2023.

«Nous observons une augmentation constante de femmes à la recherche d’endroits sains et sécuritaires pour passer la nuit et une hausse des demandes d’aide pour trouver un logement», explique la directrice générale de Chez Doris, Marina Boulos-Winton.

Notre nouveau refuge nous permettra d’atteindre les femmes vulnérables là où elles se trouvent, 24 heures sur 24, 365 jours par année.

Marina Boulos-Winton

Le nouveau refuge de nuit se situe en face du refuge de jour préexistant de Chez Doris, et à quelques rues du square Cabot.

Un refuge inclusif et adapté

Lors de l’inauguration, l’odeur de peinture fraîche embaumait les pièces du nouveau refuge, qui se décline sur trois étages. Sur les 24 lits, 22 sont des lits-capsules, afin de donner plus d’intimité aux bénéficiaires. Chaque lit est doté de son propre système de ventilation, d’une lampe de nuit, d’accès au wifi et d’une prise électrique. Deux lits réguliers seront aussi à la disposition des femmes dans des chambres séparées.

L’immeuble comprend un vestiaire, des salles de bain, une buanderie, une salle à manger ainsi qu’une cuisinette et une salle polyvalente. Dans l’optique d’être le plus inclusif possible, l’organisme a ajouté une rallonge avec un ascenseur au bâtiment pour en permettre l’accès à la clientèle à mobilité réduite.

Grâce à un partenariat avec la fondation Zarabella, les femmes en situation d’itinérance pourront même venir accompagnées de leur chien.

Besoins de services psychiatriques

Les troubles psychiatriques présents chez de plus en plus de femmes en situation d’itinérance sont un des enjeux pour Chez Doris.

On a toujours eu des femmes avec des problèmes mentaux, mais pas autant […]. On se retrouve avec des personnes non traitées qui ont besoin d’aide médicale. Pour nous, c’est un cri d’alarme.

Marine Boulos-Winton, directrice générale de Chez Doris

Un psychiatre vient déjà une fois par mois, mais pour la directrice générale, il est nécessaire d’avoir plus de services psychiatriques pour venir en aide à sa clientèle. Elle demande ainsi l’aide du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal pour déployer plus de ressources en santé mentale.

Un lieu sans jugement

Une problématique bien connue de Chez Doris est la crainte des femmes trans et des personnes non binaires en situation d’itinérance de se faire discriminer dans les services d’hébergement. En conséquence, un grand nombre de ces personnes ne vont pas dans les centres d’hébergement d’urgence.

«Tout le monde s’est ajusté avec le temps et c’est de l’éducation aussi», dit Marina Boulos-Winton.

Elle explique que les employées du refuge ont été formées aux réalités des personnes LGBTQ2+ afin que celles-ci soient accueillies dans les meilleures conditions possible, et ce, sans jugement. Prochainement, une employée transgenre et une personne non binaire intégreront aussi l’équipe de Chez Doris.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.