Soutenez

Rapport: la violence armée doit être la priorité du prochain chef du SPVM

Sylvain Caron, ancien chef du SPVM.
Sylvain Caron, ex-chef du SPVM Photo: Josie Desmarais/Métro

Les Montréalais ont parlé: le plus important défi du prochain chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sera la lutte contre la violence armée. Ce nouveau dirigeant devra aussi améliorer son lien de confiance avec les citoyens.

C’est ce qui ressort d’un processus de consultation publique menée par par l’Institut du Nouveau Monde (INM) et la firme BIP Recherche au profit de la Ville de Montréal. Plus précisément, le tiers des 750 participants a ciblé la violence armée comme «le plus grand défi» du prochain chef de la police. Une proportion de 15% d’entre eux a plutôt identifié la création d’un lien de confiance entre la population et le SPVM.

Les Montréalais consultés identifient aussi l’implantation d’une «culture de valorisation des diversités et de l’inclusion» comme priorité, de même que la lutte contre le profilage racial et social. Selon les citoyens, le SPVM doit augmenter sa visibilité «afin de favoriser un sentiment de sécurité». La modernisation des techniques d’intervention policière «dans les cas de violence conjugale ou intrafamiliale» est également importante pour les résidents sondés.

Communicateur recherché

Les répondants sont quasi unanimes. Selon 98% d’entre eux, il sera important que le nouveau dirigeant du SPVM soit un bon communicateur. La «transparence et l’imputabilité du service» reviennent aussi comme priorité chez 97% des participants.

La personne choisie devra posséder une «connaissance fine des enjeux sociaux» et faire preuve «d’engagement soutenu en faveur de la lutte contre le racisme et les discriminations systémiques». Le policier choisi devra aussi posséder un «sens aigu de la justice sociale», et un sens d’ouverture.

Le public pourra prendre connaissance des résultats détaillés de cette étude lors d’une séance publique le 4 octobre prochain. Il sera possible pour les participants de poser des questions. Après cette séance, le SPVM étudiera les candidatures et amorcera un processus d’entrevues.

L’ancien chef du SPVM, Sylvain Caron, a annoncé son départ en mars 2022. En mai, Sophie Roy a été nommée directrice générale par intérim du SPVM, une fonction qu’elle occupe depuis. Celle qui compte 34 ans d’ancienneté dans l’organisation est la première femme à occuper ce poste. Dans différentes entrevues, Mme Roy a indiqué qu’elle ne soumettrait pas sa candidature pour occuper ce rôle de manière permanente.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.