Soutenez

Mais d’où vient ce séisme?

Photo: iStock

Bien que le séisme d’hier, d’une magnitude de 3,5, ait été observé à 26 km au nord de Montréal, la métropole n’est pourtant pas étrangère à ce phénomène naturel. Montréal se situe dans la zone sismique de l’ouest du Québec, laquelle couvre une superficie de près de 500 000 km2. Ressources naturelles Canada rappelle que même si les séismes dévastateurs restent rares, ils peuvent toujours arriver, d’où la nécessité d’adopter le bon comportement en cas d’importantes secousses.

«C’est quand même assez commun d’avoir des tremblements à Montréal, explique l’analyste sismique à Ressources naturelles Canada, Christopher Boucher. Les tremblements de terre vraiment destructeurs ne se produisent pas souvent, mais c’est toujours possible, d’où l’importance d’être prêt.»

Des séismes dévastateurs, Montréal en a connu dans le passé. En 1732, un séisme d’une magnitude de 5,8 avait fait de nombreux dégâts. En 1988, un autre important séisme, dont l’épicentre se situait dans la région du Saguenay, avait fait lui aussi trembler la métropole. Christopher Boucher rappelle qu’il faut compter une magnitude supérieure à 5,0 avant que d’importants dégâts soient observés.

En cas de secousses, il rappelle la démarche à suivre, soit se baisser, puis s’abriter et enfin s’agripper jusqu’à la fin des secousses. Même si les premières secousses sont finies, des répliques sont possibles et peuvent être de magnitudes égales ou inférieures à celle du premier tremblement de terre.

En 2024, un service d’alerte sismique précoce devrait être lancé. Si un tremblement de terre franchit une certaine magnitude, la population recevra une alerte sur son téléphone. De plus, en fonction de la distance par rapport à l’épicentre, une alarme d’une durée variable résonnera pour donner le temps aux personnes de se protéger.

En 2021, deux séismes d’une magnitude semblable à celle du tremblement de terre d’hier avaient été enregistrés dans la zone sismique de l’ouest du Québec. Il en a été de même en 2020.

D’où viennent ces séismes?

Bien loin des plaques tectoniques qui font trembler régulièrement la côte ouest du Canada, les séismes de la zone sismique de l’ouest du Québec viendraient de vieilles failles qui se sont formées il y a des milliers d’années et qui se réactivent.

La réactivation de ces failles serait attribuable à un «rebondissement» de la croûte terrestre à la suite du retrait de la calotte glaciaire il y a plusieurs milliers d’années. Cela explique la profondeur de la plupart des tremblements de terre, dont l’épicentre peut se trouver à plus d’une dizaine de kilomètres de profondeur.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.