Soutenez

Violence armée: le budget du SPVM gonflé

Valérie Plante, accompagnée de Fady Dagher et de Martin Prud'homme, directeur adjoint à la sécurité urbaine de la Ville de Montréal. Photo: Nicolas Monet/Métro

Les sommes accordées au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) par l’administration municipale atteindront 787,1 M$ en 2023, une augmentation significative de 63,2 M$ par rapport à l’année dernière, selon le budget 2023 de la Ville dévoilé plus tôt ce matin.

Il s’agit donc d’une hausse de 8,7%. La Ville bonifiera les mesures et programmes de prévention et augmentera les ressources policières, entre autres pour continuer à lutter à la recrudescence de la violence armée sur son territoire.

Montréal est reconnue comme l’une des métropoles les plus sécuritaires en Amérique et ce budget inclut plusieurs mesures pour appuyer le travail exceptionnel que font nos policières et nos policiers.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

La hausse budgétaire du SPVM permettra l’embauche de 270 policières et policiers supplémentaires. Ces ressources additionnelles serviront notamment à soutenir diverses initiatives de lutte contre le crime organisé et à améliorer la surveillance des délinquants sexuels.

Notons que la majorité de cette hausse provient de l’aide financière accordée par le gouvernement du Québec de 225 M$ sur cinq ans pour accentuer la présence policière dans le Grand Montréal. En tout, 18,4% du budget fonctionnel de la Ville pour l’année 2023 est consacré à la sécurité publique. Ce budget fonctionnel totalise 6,76 G$.

Par ailleurs, Montréal réserve 32,3 M$ pour les travaux de modernisation et de numérisation du système d’appel 9-1-1. À terme, les citoyens pourront contacter les services d’urgence par de multiples plateformes, et non seulement par téléphone.

Des programmes de prévention bonifiés

Montréal s’est dotée «d’une vision globale de la sécurité urbaine qui mise sur la prévention et l’intervention psychosociale», mentionne-t-on dans le budget 2023.

Ainsi, la Ville augmentera significativement les ressources (10 M$) de l’Équipe mobile de médiation en intervention sociale (ÉMMIS), qui fait présentement l’objet d’un projet pilote dans l’arrondissement Ville-Marie.

Cette équipe, composée d’intervenants psychosociaux, intervient d’urgence lors de situations de conflit, de détresse ou de cohabitation impliquant des personnes vulnérables ou en difficulté.

En outre, la Ville mettra en place plusieurs mesures pour accentuer la prévention chez les jeunes.

Montréal créera une Équipe multidisciplinaire d’intervention dans les écoles (ÉMIE). Son rôle sera «d’appuyer la police dans son travail et consolider les actions locales déjà en place», explique-t-on dans le budget.

Finalement, l’administration renouvellera aussi l’appel de projets «Par et pour les jeunes». Ce programme vise à soutenir financièrement des initiatives menées par des jeunes pour lutter contre l’injustice, les discriminations et la violence à Montréal, notamment des activités de sensibilisation.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.