Montréal

Montréal pourrait devoir débourser 180 600 $ pour congédier trois pompiers

Les tensions entre les pompiers et l’administration municipale grimpent encore d’un cran. Au comité exécutif de mercredi, la Ville demandera l’autorisation d’embaucher Me Jean Rochette pour régler les litiges avec l’Association des pompiers de Montréal. Coût : jusqu’à 180 600 $.

Les dossiers visés pourraient aboutir au congédiement de trois pompiers. Les deux premiers auraient travaillé à leur compte pendant un congé de maladie. Le troisième aurait mis le feu à un commerce.

Il s’agirait des premiers congédiements de pompiers depuis une décennie, selon le document qui sera remis au moment de la réunion du comité exécutif.

La Ville entend en outre confier à Me Rochette plusieurs dossiers de mesures disciplinaires imposées aux pompiers à la suite de leurs moyens de pression. Une dizaine d’entre eux avaient notamment fait irruption, masqués, à la mairie de
l’arrondissement de LaSalle en octobre.

Depuis mai 2007, les pompiers exercent des moyens de pression dans le cadre des négociations pour le renouvellement de leur convention collective échue depuis décembre 2006. Les augmentations salariales, l’embauche de 500 nouveaux pompiers et les horaires de travail font partie des points en litige.

Articles récents du même sujet