Soutenez

Entre vérité et mensonges

L’honnêteté est un concept plutôt élastique en campagne électorale. «Ne pas mentir est un gage de réussite, mais dire tout ce qu’on pense, ça peut être désastreux», affirme Denis Monière, professeur en sciences politiques à l’Université de Montréal.

Lundi, le chef libéral Stéphane Dion a accusé le premier ministre Stephen Harper de mentir dans ses publicités. Les messages des conservateurs indiquent, entre autres, que M. Dion veut augmenter la TPS, se basant sur une citation passée. Or, il n’envisage plus cette option.

«Les pubs mensongères ou qui exagèrent la vérité, comme celles des conservateurs, on les place pendant des émissions regardées par les gens qui n’écoutent pas les nouvelles et qui ne verront pas les corrections», souligne Jean-François Lisée, directeur exécutif du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM).

La sincérité est-elle donc un concept payant en campagne électorale? «Le refus de la sincérité, ça ne paye pas», selon M. Lisée. On peut ne pas être sincère un ou deux jours, voire une semaine, mais pas pendant 30 jours. La télévision, les débats, les médias percent le mensonge.»

Question de perception

Pour M. Monière, s’il est vrai que les citoyens perçoivent les politiciens comme des menteurs, c’est en grande partie à cause des médias «qui ne retiennent que ce qui va mal en politique».

Pourtant, «les études empiriques des États-Unis et du Canada démontrent que 70 % des promesses des politiciens sont tenues, dit M. Monière. Un mensonge dénoncé par les médias, c’est très grave pour un politicien. Ça lui enlève de la crédibilité.»

Les politiciens vont toutefois jouer sur les différents «niveaux de vérité». «Le candidat ne dira pas tout ce qu’il sait, mais ce qui peut lui servir», ajoute Denis Monière.

«Il faut que le message soit crédible, croit M. Lisée. Quelqu’un qui ferait un tas de promesses, alors que la période économique est difficile, ne serait pas crédible.»

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.