Montréal

Des abribus 2.0 bientôt à Montréal

Photo: Frédéric Auclair/tva publication-copyright-agence QMI

À partir de septembre, 40 abribus avec écrans interactifs seront graduellement déployés sur l’île. Il faudra toutefois patienter avant que cette technologie puisse informer le public des arrêts de service.

C’est le fruit d’un partenariat pour les 20 prochaines années entre Québecor Média et la Société de transport de Montréal (STM) qui permet l’arrivée de ce nouveau «mobilier urbain 2.0», a déclaré mardi Michel Labrecque, le président du conseil d’administration de la STM.

Les nouveaux abribus, qu’on retrouvera principalement au centre-ville et devant les stations de métro, seront tous munis d’écrans de 84 pouces équipés d’une caméra à reconnaissance gestuelle. Les utilisateurs pourront se géolocaliser dans la ville, visualiser les horaires de bus et de métro, en plus de consulter la météo et les dernières nouvelles de la chaîne LCN.

Afin d’améliorer l’expérience de ses clients, la STM compte développer le système «Ibus»; à l’aide de systèmes GPS incorporés aux autobus, des écrans afficheront le temps d’attente réel avant les prochains départs. «La programmation du logiciel d’Ibus est en cours, mais il faudra attendre à l’automne 2014 avant de pouvoir l’incorporer aux abribus numériques», spécifie M. Labrecque.

M. Labrecque ajoute qu’il faudra aussi attendre le lancement d’Ibus pour que les écrans des abribus annoncent les arrêts de service dans le métro.

Pourtant, selon Dragan Ilïn de Numerix 3D, l’une des firmes responsables de la conception du programme des abribus numériques, il serait déjà possible avec le prototype d’afficher des alertes. Celles-ci pourraient tenir le public informé des pannes souvent fréquentes dans le métro.

Après avoir récolté cette information, Métro a recontacté la STM. Aux communications, on a répondu que cette possibilité technologique sera étudiée très rapidement.

Articles récents du même sujet