Montréal

Première tempête de neige sur la ville

La saison des tempêtes de neige est officiellement commencée. Plus d’une vingtaine de centimètres de neige sont tombés aujourd’hui et Montréal compte tous les enlever de la voie publique d’ici quatre jours. «Si la tendance se maintient pour ce qui est des précipitations, ça devrait suffire», a fait savoir le chargé de communication à la Ville de Mont­­réal, Philippe Sabourin. Dès ce matin, 3 000 employés seront à l’Å“uvre pour charger la neige. Près de 2 200 appareils seront nécessaires pour ces opérations. Pendant le déneigement, il est recommandé aux Montréalais de prendre les transports en commun. Environnement Canada prévoit que Montréal recevra encore aujourd’hui un peu de neige – de 2 à 4 cm environ –  mais les précipitations seront intermittentes.

Un système du Midwest américain
Les premiers flocons sont apparus un peu après 7 h, ce matin. Les précipitations sont devenues plus intenses à l’heure du midi. «C’est un système qui nous vient du Midwest américain, a expliqué le météorologue d’Environnement Canada André Cantin. Il est remonté sur les Grands Lacs et ensuite sur l’ouest du Québec tranquillement». Dès que quel-ques centimètres de neige ont été accumulés, les opérations de déneigement ont commencé à Montréal. Pas moins de 1 000 employés s’activaient pour déblayer les routes et les trottoirs. Ils mettaient l’accent sur les artères empruntées par le transport en commun, les abords des édicules de métro ainsi que les alentours des écoles, des hôpitaux et des services publics.

Le métro achalandé
La Société de transport de Montréal (STM) a constaté une hausse de l’achalandage dans le métro. «Dans certaines stations, on a vu des files d’attente, a indiqué la porte-parole de la STM, Marianne Rouette. C’était des gens qui voulaient acheter des cartes magnétiques. Ils ne voyagent pas souvent en transport en commun, alors ils achetaient un voyage à l’unité.» Quant au service d’autobus de la STM, «de légers retards» ont été enregistrés, selon Mme Rouette.

Les services policiers ont rapporté pour leur part plusieurs accrochages sur les routes, mais rien de grave. «Ça se passe bien, malgré tout», a dit la porte-parole du Service de police de Montréal, Anie Lemieux. À l’aéroport Montréal-Trudeau, beaucoup de vols d’avion ont été retardés, sinon annulés. Il était vivement conseillé aux voyageurs de vérifier auprès de leur compagnie aérienne si leur avion était sur la piste de décollage. Avant même que les premiers flocons ne tombent, plusieurs commissions scolaires des régions de la Mon-térégie et de Lanaudière ont décidé de fermer leurs portes. À Montréal, toutes les écoles ont accueilli les élèves.

Articles récents du même sujet