Montréal

La parole à Dimitri Panos, gagnant du concours Imagine tes transports

Dans le cadre du concours Imagine tes transports, vous avez scénarisé un mini-métrage qui servira de publicité. Quelle est la vision des transports en commun que vous avez voulu mettre de l’avant?
Je voulais montrer que le monde sans transports en commun était noir et blanc, sans couleur. Une fois que [mon personnage] prend le métro, tout le monde est content. La couleur regagne la ville.

Vous avez choisi le dessin animé pour donner vie à votre vision. Pouquoi?
C’est d’instinct que j’ai commencé avec de l’animation, mais je ne m’attendais pas à ce que le produit final en soit une. L’équipe de production a vraiment aimé l’idée ; alors on a continué dans cette direction. Vu que ça sera diffusé sur des canaux comme Vrak.tv, on a décidé d’adopter une approche plus jeune. On a simplifié le tout et on a rendu ça plus rigolo.

À l’origine, qu’est-ce qui vous a incité à participer au concours?
Je ne suis pas du genre à lire les annonces des journaux. Mon père, qui s’inquiète toujours de mon succès, m’a fait part de ce concours. Il n’arrêtait pas de me dire que c’était un bon moyen de se faire connaître. Je me suis dit que, si j’y participais en contribuant à une bonne cause, et c’était tant mieux!

Est-ce que ce concours va vous inciter à explorer de nouveaux horizons?
J’ai aimé la publicité et le fait qu’on doive créer un produit pour un client. Je n’ai pas besoin de beaucoup d’inspiration pour me mettre à créer. Il suffit de me demander une publicité pour n’importe quoi et une idée va me venir.

Qu’est-ce vous faites pour réduire les émissions de gaz à effet de serre?

Je consomme juste quand j’en ai vraiment besoin. Je ne lave mon linge que quand j’ai seulement deux morceaux sales.       

www.jourdelaterre.tv

Articles récents du même sujet