Montréal

Arc-en-ciel de politiciens au défilé de Fierté Montréal

Arc-en-ciel de politiciens au défilé de Fierté Montréal
Photo: Photcal.com

Plus de politiciens que jamais ont pris part au 35e défilé de la Fierté gaie dimanche, selon les organisateurs.

C’était la première fois qu’un premier ministre du Québec participait à ce défilé. Pauline Marois y était accompagnée de nombreux ministres, dont Réjean Hébert, Pascal Bérubé et Bertrand St-Arnaud. «Vous avez sans doute le quorum pour le conseil des ministres», a lancé à la blague le maire de Montréal, Laurent Blanchard.

Plusieurs candidats à la mairie de Montréal dont Denis Coderre, Marcel Côté et Mélanie Joly ont également parcouru le boulevard René-Lévesque pour l’occasion, entre les rues Guy et Sanguinet.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) avait son propre char allégorique, sur lequel avait pris place le chef Thomas Mulcair, le député de Rosemont–La Petite-Patrie Alexandre Boulerice et plusieurs autres députés.

Plusieurs personnalités présentes ont indiqué être particulièrement interpellées par la lutte contre l’homophobie ailleurs dans le monde, dans la foulée de l’adoption d’une loi contre la propagande homosexuelle en Russie. «Je trouve ça important d’être là pour la cause des gais en Russie et en Afrique notamment, a affirmé l’humoriste Dany Turcotte, qui participait pour la première fois au défilé. La loi russe contre la “propagande” gaie est ridicule : on ne peut pas recruter des gais, on est gai ou on ne l’est pas!»

«On a une chance incroyable au Québec, a pour sa part souligné Éric Pineault, président fondateur de Fierté Montréal. Je défilerai pour mes frères et sœurs qui sont persécutés ailleurs dans le monde.»

«Dans mon pays d’origine, je devais vivre caché, reclus, sans jamais dire que j’étais gai, a raconté Chérif, qui défilait avec l’organisme Arc-en-ciel d’Afrique. J’espère que le message qu’on envoie avec cette parade va traverser l’océan et faire changer les choses.»

Le Conseil québécois LGBT, présent au défilé, faisait la promotion d’une pétition en ligne adressée au président du Comité international olympique, demandant que les délégations d’athlètes portent des drapeaux arc-en-ciel aux Jeux de Sotchi, en Russie. «Les Jeux olympiques nous donnent un levier médiatique pour combattre cette loi», avance Steve Foster, directeur général du Conseil.

Le thème du défilé était le rouge, la première couleur du drapeau arc-en-ciel, qui symbolise la vie. Il rend entre autres hommage aux victimes du sida et de l’homophobie. L’américain Gilbert Baker, créateur du fameux drapeau, était coprésident d’honneur de l’événement.

Des participants de plusieurs groupes, organismes et entreprises ont chanté, dansé et défilé devant près de 175 000 spectateurs, selon les organisateurs.

Ils ont dit:

  • «Malheureusement, certains pays prennent encore des décisions discriminatoires pour les homosexuels. Le Québec va continuer de prêcher par l’exemple.» -Pauline Marois, première ministre du Québec
  • «Nous devons être solidaire avec ceux qui sont persécutés en Russie par sa nouvelle loi infamante.» -Françoise David, députée de Gouin
  • «Lors du G20, il faudrait que le gouvernement Harper mette beaucoup de pression sur la Russie pour qu’elle renverse sa loi contre la propagande gaie.» -Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada
  • «L’égalité juridique est acquise, mais il faut aussi l’égalité de fait, comme dans l’accès à l’emploi.» -Louise Harel, chef de Vision Montréal