Montréal
13:19 22 janvier 2014 | mise à jour le: 22 janvier 2014 à 14:53

Un autre hôtel montréalais vendu à une coquille de l’île Jersey

Un autre hôtel montréalais vendu à une coquille de l’île Jersey
Photo: Yves Provencher/Métro

Et de deux. Après l’achat du Delta Centre-Ville en juin, Beaumont Partners et Campus Crest Communities viennent de mettre la main sur un deuxième grand hôtel montréalais pour en faire une résidence étudiante : le Holiday Inn du 420, rue Sherbrooke Ouest. Et encore une fois, les partenaires utilisent pour l’acquisition une coquille enregistrée à l’île Jersey, paradis fiscal reconnu.

Le vendeur est le magnat montréalais de l’immobilier Michael Rosenberg, qui détenait l’hôtel depuis 1983. L’acte de la transaction attribue à la propriété une valeur de 63,5 M$. Mais officiellement, la vente s’est faite pour la somme symbolique de 1$ «et d’autres considérations valables et pertinentes», mentionne cependant le document, rédigé en anglais.

Sur papier, l’acheteur Propriétés N-HIM Sherbrooke Inc.appartient à une société de l’île Jersey, HIM Holdings LP. Celle-ci est détenue à son tour par la société en commanditeHIM Holdings Limited, inscrite à la même adresse, sur Castle Street à Saint-Hélier, dans la petite île anglo-normande de la Manche.

Jersey est largement considérée comme un paradis fiscal et résiste aux pressions de l’Union européenne, qui lui demande de lui envoyer automatiquement les informations fiscales sur ses ressortissants y ayant ouvert des comptes. Jersey compte moins de 100 000 habitants, mais abrite pour près de 180 G de livres sterling en dépôts, soit plus de 280 G$, selon un rapport récent de l’organisation britannique Tax Justice.

Un emprunt de 135M$
Les nouveaux propriétaires ont également emprunté 135 M$ à un syndicat bancaire mené par la Banque Royale en se servant du Holiday Inn et du Delta Centre-Ville pour garantir la somme. Le prêt, titrisé en obligations, mentionne plusieurs emprunteurs, dont DCV Holdings LP. Cette société a été mise sur pied en juin dernier pour mettre la main sur la compagnie à numéros détenant le Delta Centre-Ville, près du Quartier international de Montréal.

L’avocat James Papadimitriou est enregistré comme administrateur du nouveau propriétaire du Holiday Inn, Propriétés N-HIM Sherbrooke inc., selon le Registre des entreprises du Québec. Son cabinet McCarthy Tétreault sert également d’adresse à toutes les sociétés impliquées dans le montage financier, à Montréal comme à Jersey.

Les Affaires n’a pas pu s’entretenir avec l’avocat avant la publication de cet article, ni avec les nouveaux propriétaires. Impossible pour l’instant de savoir pourquoi l’achat du Holiday Inn et du Delta Centre-Ville utilisent des structures corporatives aussi complexes, basées dans un paradis fiscal.

Michael Rosenberg refuse de répondre aux questions des journalistes. Sa compagnie Rosdev a émis un communiqué mentionnant qu’elle continuera à gérer l’hôtel de 488 chambres jusqu’au 30 avril 2014. L’hôtel devrait ensuite fermer pour être transformé en résidence étudiante. Environ 60 employés perdront ainsi leur emploi, selon une source à laConfédération des syndicats nationaux qui ne veut pas être nommée parce qu’elle n’est pas officiellement porte-parole dans ce dossier.

Campus Crest n’a pas rappelé Les Affaires et il nous a été impossible de joindre Beaumont Partners en Europe, en raison du décalage horaire.

D’hôtels à résidences
Campus Crest, de Charlotte en Caroline du Nord, est spécialisée dans la construction et la rénovation d’immeubles pour en faire des résidences étudiantes. Le Delta Centre-Ville sera d’ailleurs rapidement transformé en une résidence de luxe, avait expliqué Campus Crest à Les Affaires l’été dernier.

Les nouveaux propriétaires veulent tirer profit du bassin de 81 500 personnes qui fréquentent à temps plein l’École de technologie supérieure ainsi que les universités McGill et Concordia.

«L’immeuble offrira un éventail de services haut de gamme pour attirer les étudiants universitaires, dont un salon multimédia, un centre d’entraînement et une bibliothèque», précisait en août dernier Hayley Cook, porte-parole de Campus Crest, dans un courriel.

L’immeuble, qui compte 711 chambres actuellement, comprendra de 1 100 à 1 300 lits dans des unités simples et doubles à la rentrée de l’automne 2014, selon un communiqué qu’ont émis Campus Crest et l’anglo-suisse Beaumont Partners.

Campus Crest et Beaumont ont acheté l’immeuble situé au 777, rue University à Montréal, de la société InnVest Real Estate Investment Trust pour quelque 60 M$US, y compris l’ensemble des frais relatifs à la fermeture de l’hôtel.

Beaumont Partners est un investisseur immobilier international, basé à Genève et Londres. Beaumont détient 80% des actions de la coentreprise propriétaire de l’immeuble.

Campus Crest Communities est un fonds de placement immobilier américain inscrit à la Bourse de New York. Il possède 84 résidences étudiantes aux États-Unis.