Montréal

Vigile et vélo-fantôme pour Mathilde Blais

Vigile et vélo-fantôme pour Mathilde Blais
Photo: Josie Desmarais/MétroUn vélo blanc a été installé sous le viaduc Saint-Denis en mémoire de la cycliste décédée Mathilde Blais

Environ 200 personnes ont participé lundi soir à une vigile en mémoire de Mathilde Blais, cycliste happée mortellement par un camion sous un viaduc de la rue St-Denis lundi dernier.

«Chère Mathilde, on n’a jamais pensé qu’un jour on allait parler de ton départ. Ta vie n’a pas été longue, mais était remplie de belles réalisations, a lancé devant la foule une amie de la disparue. Si tu nous écoutes, sois assurée que nous ne t’oublierons pas.»

Les citoyens présents ont tenu une minute de silence et ont allumé des bougies afin de commémorer l’accident.

Une participante a également procédé à la lecture d’une lettre rédigée par la mère de la défunte, Geneviève Laborde. «Mathilde avait fait 600 trajets à BIXI l’an dernier et en était à sa 43e sortie depuis avril 2014. Elle était donc aguerrie et heureuse de retrouver le vélo après l’hiver», a-t-elle écrit.

En matinée, un vélo-fantôme a été installé là où s’est produit l’accident afin que personne n’oublie les circonstances de la mort de l’orthophoniste de 33 ans et, surtout, sensibiliser la population à l’importance de la sécurité à vélo.

[pullquote]

Le tronçon de la rue St-Denis où les sympathisants étaient réunis a été fermé à la circulation pour les deux événements.

Au cours du rassemblement tenu en soirée, le ministre des Transports et responsable de la métropole, Robert Poëti, a été chahuté par plusieurs participants. «Vous ne devriez pas être là, vous êtes là pour vous faire du capital politique», a lancé un individu au ministre, qui a rapidement quitté les lieux.

M. Poëti avait annoncé la semaine dernière qu’il amenderait le Code de la sécurité routière afin de mieux protéger les cyclistes.

Les funérailles de Mathilde Blais se déroulent à Québec mardi.