Montréal

Saint-Lambert exaspérée par le bruit provenant du parc Jean-Drapeau

Saint-Lambert exaspérée par le bruit provenant du parc Jean-Drapeau
Photo: Archives MétroMétro

La Ville de Saint-Lambert, sur la Rive-Sud, considère la possibilité de mettre en demeure l’arrondissement de Ville-Marie à Montréal, qui a récemment décidé de ne plus limiter le nombre de décibels émis durant les spectacles au parc Jean-Drapeau.

«On ne demande pas d’annuler les festivals, on sait bien que c’est important tant pour l’économie que pour la culture… On veut juste que le volume soit baissé, c’est pas tant demandé», a affirmé, mercredi, David Bowles, conseiller municipal de Saint-Lambert en entrevue à Métro.

M. Bowles a récemment appris que les élus de l’arrondissement de Ville-Marie ont voté à l’unanimité pour éradiquer toute limite de décibels au parc Jean-Drapeau, lors du conseil d’arrondissement du 7 mai. Non seulement l’élu lambertois dénonce cette décision, mais il déplore aussi que l’arrondissement chapeauté par Denis Coderre n’ait pas tenu compte de la recommandation des élus de Saint-Lambert, qui demandent depuis le mois de mars de diminuer la limite de décibels permise de 60 à 50.

À l’arrondissement de Ville-Marie, on se contente de justifier la nouvelle décision en indiquant «qu’il s’agit d’une demande unanime des membres du conseil d’arrondissement pour éviter de nuire à la venue d’artistes majeurs à Montréal». En entrevue à Radio-Canada, le maire Denis Coderre a aussi commenté l’éventualité d’une mise en demeure. «Ils ont le droit d’utiliser la procédure qu’ils veulent. […] Il y a une réalité [qu’il faut considérer quand il y a des] événements au parc Jean-Drapeau», a-t-il fait valoir.

«Je trouve ça surprenant qu’on pense qu’un artiste international ne viendrait pas à un festival de 200 000 personnes parce que le volume est un peu moins fort, poursuit M. Bowles. Dans le passé, il y avait une limite de décibels et ça n’a jamais repoussé personne».

L’ordonnance relative à la tenue des événements au parc Jean-Drapeau pour l’année 2014, votée par les élus de l’arrondissement de Ville-Marie, stipule que «le bruit d’appareils sonores diffusant à l’extérieur est exceptionnellement permis sur les sites et selon les horaires des événements identifiés […] entre 7h et 23h».