Montréal
10:44 6 août 2014 | mise à jour le: 7 août 2014 à 08:54 temps de lecture: 3 minutes

Plage à Verdun: Projet Montréal privilégie l’arrière de l’Auditorium

Plage à Verdun: Projet Montréal privilégie l’arrière de l’Auditorium
Photo: Projet Montréal

Projet Montréal est en faveur de l’aménagement d’une plage à Verdun, mais il privilégie un autre site que celui envisagé par le maire de l’arrondissement, Jean-François Parenteau.

S’il n’en tenait qu’au parti de Richard Bergeron, les baigneurs auraient un accès au fleuve derrière l’Auditorium de Verdun et du parc Arthur-Therrien, et non près du site de l’ancien dépôt à neige, comme le préconise le maire Parenteau.

«[Les alentours de l’Auditorium de Verdun] représentent le pôle récréotouristique le plus important de l’arrondissement, a indiqué mercredi la conseillère d’arrondissement de Verdun, Marie-Andrée Mauger, après avoir énuméré les nombreux plateaux sportifs qui se trouvent à proximité. C’est un espace qui rallie beaucoup de gens. On est à cinq minutes du métro de L’Église et on est près des rues commerciales de L’Église et Wellington.»

La densité de la population y est aussi plus élevée. D’après les estimations de Projet Montréal, près de 21 000 Verdunois pourraient se rendre derrière l’Auditorium à pied, contre 12 000 pour le site du dépôt à neige.

Selon Projet Montréal, les rives du fleuve Saint-Laurent qui se trouvent au bout de la rue de l’Église se prêtent mieux à l’aménagement d’une plage puisque la pente y est moins abrupte et les courants y sont plus faibles, comparativement à ce qui a été observé près du site de l’ancien dépôt à neige.

Richard Bergeron
Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, en a profité pour se baigner au site qu’il préfère pour la plage de Verdun, soit derrière l’Auditorium.

«Les coûts nous apparaissent être moindres [près de l’Auditorium] à cause d’un profil de rive idéal», a dit le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, sans avancer de chiffres précis. Il a toutefois mentionné que son projet de plage coûterait «quelques millions de dollars».

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, croit au contraire que le projet de plage urbaine proposé par M. Bergeron coûterait deux à trois fois que le sien, qui est évalué à 1,5M$. En s’appuyant sur une analyse des différents sites qui a été réalisée en 2004, il a indiqué que derrière l’Auditorium, le débit de l’eau est plus élevé et que la pente sous l’eau est très à pic. D’importants travaux de réaménagement devraient être réalisés pour adoucir la pente.

«Le site du dépôt à neige est sorti, et de loin, comme étant plus sécuritaire que celui derrière l’Auditorium», a affirmé le maire Parenteau. Ce dernier s’est dit ouvert à la discussion avec les élus de Projet Montréal afin de bonifier le projet de plage verdunoise.

Le site de la future plage de Verdun pourrait être choisi aussi vite qu’au mois d’octobre, prévoit le maire de Verdun, puisqu’un concours architectural devrait alors être lancé. La plage devrait accueillir ses premiers baigneurs en 2017.

Articles similaires