Montréal

Une publicité pour réclamer une loi contre les quotas sur les contraventions

Les policiers montréalais distribueront des tracts publicitaires au cours des prochains jours afin de réclamer une loi interdisant les quotas sur les contravention.

«Vous êtes contre les quotas de tickets? Nous aussi», est-il écrit sur les affichettes. Pas moins de 50 000 publicités, ayant le format d’un constat d’infraction, ont été imprimées par la Fraternité des policiers de Montréal (FPPM). Les coordonnées du maire de Montréal, Denis Coderre, y sont indiquées pour inciter les Montréalais à faire valoir leur point de vue.

Cette publicité sera remise aux citoyens par les policiers en fonction, «en des circonstances opportunes», ce qui excluent les interceptions liées au code de la route, les crimes contre la personne ou l’annonce d’une mauvaise nouvelle à un citoyen.

«C’est encore une stratégie syndicale, a réagi le maire Denis Coderre. On sait qu’il y a des objectifs de rendement, c’est pour des raisons de sécurité et pour assurer une présence. Ils peuvent essayer de faire diversion, mais les policiers ont un travail à faire et il n’est pas question d’embarquer dans leur jeu.»

À Montréal, les agents de circulation doivent donner au moins 16 contraventions par jour, d’après le syndicat policier.

«Ça fait des années que la Ville dénature notre travail en étant obsédée par ses quotas de contravention et la population est absolument d’accord avec nous», a mentionné par communiqué le président de la FPPM, Yves Francoeur.

Près de 80% de la population est en faveur d’une loi anti-quotas, d’après un sondage Léger réalisé le mois dernier à la demande de la FPPM.

Capture d’écran 2014-12-15 à 17.56.54Capture d’écran 2014-12-15 à 17.57.12

Articles récents du même sujet