Montréal

Rue Beaubien: le «marchand de bonheur» n’est plus

Photo: Archives TC Media
stephaniemaunay - TC Media

Les passants, qui parcouraient régulièrement l’angle de la rue Beaubien et de l’avenue Christophe-Colomb, vont perdre un peu de leur gaieté quotidienne. Richard Dennis, qui s’installait sur «son» banc, pancartes et feuillets à la main pour distribuer des messages d’amour, vient de mourir.

monsieurdennis1
Le banc où M. Dennis avait l’habitude de s’asseoir chaque jour sert de mémorial (Collaboration spéciale).

 

Plusieurs passants ont décidé de lui rendre hommage et ont laissé des messages, accompagnés de fleurs, sur le banc qu’il utilisait quotidiennement.

Sa famille annonce qu’il sera exposé au Complexe funéraire Charles Rajotte, situé au 1350, rue Beaubien Est, le vendredi 19 décembre, de 19h à 21h.

Un personnage atypique
Le Journal de Rosemont–La Petite-Patrie avait d’ailleurs consacré un article à M. Dennis, en août 2013. «Je suis ici pour répandre un message d’amour et d’espoir; pour essayer de donner un sens à la vie des gens. Je néglige tout [le reste] pour être ici. Je fais ma part, aussi petite soit-elle, pour changer le monde», avait-il expliqué.

Sur l’une de ses pancartes, on pouvait lire: «le plus beau cadeau que l’Être suprême ou l’Univers a essayé de nous donner est l’accès au bonheur et ça, même dans un monde comme le nôtre où la perfection ne peut malheureusement pas toujours exister».

Articles récents du même sujet