Lachine & Dorval

Légère hausse de taxes à Dorval en 2015

Il y aura une augmentation de taxes de 1,2% à Dorval en 2015, alors que le conseil municipal a adopté un budget de 122 millions 460 mille dollars, en hausse d’un peu plus de 2%, dans le contexte d’un pacte fiscal imposé par le gouvernement du Québec qui fait diminuer ses revenus.

«Le gouvernement nous impose en 2015 une nouvelle façon de calculer, qui nous prive d’une somme de 178 000$, et nous remboursera seulement 50% de la Taxe de vente du Québec (TVQ), ce qui représente une somme totale de 728 000$ à refiler aux citoyens», explique le maire de Dorval, Edgar Rouleau.

Même s’il n’aime pas l’idée de perdre ainsi des revenus pour sa ville, le maire Rouleau, accepte et comprend les contraintes qu’impose le nouveau pacte fiscal du gouvernement québécois dans le budget 2015 de sa municipalité, mais il espère un retour à la normale en 2016.

Une hausse de taxe de 1,2%

Le budget 2015 se traduira par une hausse de taxe moyenne de 1,2% pour les propriétaires, «ce qui constitue une augmentation raisonnable dans le cadre de notre stratégie d’amélioration continuelle de notre offre de services», affirme Edgar Rouleau.

M. Rouleau entrevoit malgré tout la nouvelle année avec optimisme, estimant que la hausse représentera une augmentation d’à peine 36$ à 37$ sur la facture des propriétaires dorvalois. L’évaluation moyenne de la résidence unifamiliale à Dorval en 2015 est de 397 000$. Le taux d’imposition est de 82,96 cents par tranche de 100$ d’évaluation.

Dans un communiqué émis vendredi dernier, la Cité de Dorval explique que le budget repose sur des incontournables rattachés à l’augmentation du coût de la vie, au prix du carburant et de l’énergie, à l’entretien des équipements et des édifices, aux ententes de travail avec les employés municipaux, aux responsabilités croissantes de la municipalité, ainsi qu’à la quote-part de la Cité pour les services de proximité offerts par l’Agglomération.

«Effectivement, dans ce budget de 122 millions 400 mille dollars, plus de 60%, soit 71 millions 500 mille dollars, provient de la quote-part de l’agglomération de Montréal», précise M. Rouleau, maire d’une ville autonome sur l’île de Montréal, au même titre que Pointe-Claire et Beaconsfield, par exemple.

Le premier magistrat dorvalois ajoute qu’un nouveau poste budgétaire fait son apparition en 2015, celui du Complexe communautaire et sportif, qui ouvrira le 1er mai. Une somme de 1,6 million sera ainsi approvisionnée pour ses premiers sept mois d’opération.

Pour consulter l’intégralité du rapport du maire sur le budget 2015 et le programme triennal des immobilisations: ville.dorval.qc.ca

Articles récents du même sujet