Actualités

Voie partagée sur Beaubien: l’esprit «transit mall»

Voie partagée sur Beaubien: l’esprit «transit mall»
Photo: Stéphanie Maunay/TC Media

Le projet de revitalisation de la rue Beaubien, près de la station de métro va permettre de tester un nouveau type d’aménagement urbain: la voie partagée. Encore peu utilisée au Québec, cette nouvelle façon de penser la rue soulève aussi des questions d’ordre sécuritaire, puisque piétons, autos, autobus et vélos doivent cohabiter.

À l’image de ce qui se fait déjà au Canada, comme à Vancouver et Calgary et dans plusieurs villes américaines, notamment à Denver ou Minneapolis, les transit mall sont des rues très aérées, où les piétons ont priorité sur les autres modes de transport. La circulation automobile y est freinée ou tout simplement prohibée.

Dans le secteur du métro Beaubien, beaucoup de piétons circulent et le lieu est également très fréquenté par les cyclistes. «On a constaté que seulement 25% des trajets se font en voiture autour du métro Beaubien, note le maire. Mais, il n’a jamais été question de piétonniser la rue pour autant. En revanche, la vitesse sera réduite à 20 km/h comme dans toute voie partagée». François Croteau pense que le nouvel aménagement «aura un effet très positif» sur le secteur et viendra aider le commerce, en offrant aux passants une plus grande fluidité.

Voie partagée, voie sécurisée?

A-réaménagement beaubien 3.docx
Panneau expérimental pour les voies partagées.

La sécurité de tous les usagers se retrouve au cœur du projet quand on sait que les voitures, autobus, piétons et cyclistes vont bientôt cohabiter.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a confirmé au Journal de Rosemont–La Petite-Patrie avoir finalisé la conception d’un panneau de signalisation expérimental pour les voies partagées.

«Sur ce panneau, on voit que le piéton tient une place plus importante. Il est vraiment prédominant en comparaison à la voiture ou au vélo», explique Benoit Lachance, porte-parole au MTQ. La signalisation montre également une limitation de la vitesse à 20 km/h, pour tous les véhicules motorisés.

Le MTQ rappelle qu’avant d’installer ces panneaux expérimentaux, la Ville de Montréal devra adopter un règlement pour cette nouvelle limitation de vitesse tel que le prévoit le Code de la sécurité routière. La Ville de Québec l’aurait déjà adopté sur certains tronçons de rue.