Soutenez

Un élu montréalais sera candidat pour le Parti conservateur

Photo: Archives Métro

Le conseiller de ville dans le district Peter-McGill pour Vrai changement pour Montréal, Steve Shanahan, sera candidat pour le Parti conservateur aux prochaines élections fédérales à l’automne 2015.

Le lieutenant politique au Québec pour le premier ministre Stephen Harper, Denis Lebel, était à Montréal mardi pour faire cette annonce.

M. Shanahan, qui se présentera dans la circonscription Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs, restera élu montréalais pour toute la durée de l’élection. Il a toutefois précisé à Métro qu’il renoncera à son salaire d’élu montréalais après le déclenchement de la campagne électorale fédérale tout en continuant de siéger à l’hôtel de ville. Les élus du Vrai changement pour Montréal ont convenu mardi que M. Shanahan devra par contre siéger à titre de conseiller indépendant et non plus sous la bannière du parti.

«Il y des lois qui existent et qui s’assurent qu’un conseiller ou même un maire, ici au Québec, puisse se présenter au fédéral sans quitter leur siège au conseil, a-t-il fait valoir mardi matin. Ça évite que, dans le cas d’un échec, qu’on soit obligé d’organiser une élection partielle. Mais moi je suis convaincu que je vais gagner et je suis certain que quelqu’un d’autre de ma formation, le Vrai changement pour Montréal, va me remplacer dans le district Peter-McGill.»

La ville dit n’avoir aucun précédent d’un élu municipal ayant renoncé de façon temporaire à sa rémunération. Bien qu’un telle mesure soit «techniquement possible», la Ville compte faire les vérifications nécessaires pour s’assurer que la renonciation à une rémunération d’élu ne pose aucun problème juridique. Puisqu’il n’aura pas complété 2 ans de service à Montréal au moment des élections fédérales, M.Shanahan n’aura droit à aucune allocations de départ et de transition, s’il est élu au fédéral.

L’élu a assuré mardi matin qu’il ne voit pas de problème d’éthique à faire ce saut en politique fédérale. «Quand je me suis présenté [aux élections municipales] il y a moins de 2 ans, j’avais des priorités. Après un an et demi, je suis extrêmement fier de la progression de mes projets qui vont se concrétiser. Je pense que je peux terminer ces projets pendant les mois qui suivent, et aussi me présenter au fédéral pour travailler sur de grands projets pour l’ensemble des Montréalais», a insisté le candidat qui s’est dit «à l’aise», mardi en conférence, avec la décision de Stephen Harper d’imposer un péage sur le futur pont Champlain.

«J’imagine que vous êtes tous ici pour savoir pourquoi un conseiller de ville va modifier sa carrière en se présentant pour les conservateurs au centre-ville de Montréal. La réponse : je suis conservateur», a-t-il lancé mardi en conférence.

Au final, il estime que les électeurs du district Peter-McGill, qui font majoritairement partie de la circonscription fédérale pour laquelle il sera candidat, devront trancher. «S’ils sont vraiment fâchés de ma candidature, s’ils se sentent trahis, ils vont voter pour un autre candidat. Mais je pense qu’ils vont regarder ce qu’un conseiller de ville dans la troisième opposition a fait, dans un contexte où c’est très difficile pour la troisième opposition de faire des choses, et vont vouloir que je sois leur député fédéral», a précisé le futur candidat conservateur.

Après avoir refusé de réagir, mardi matin, Lorraine Pagé, chef de Vrai changement pour Montréal, a finalement fait part de quelques précisions sur cette annonce en après-midi, par communiqué. «Le caucus a été informé de cette décision [lundi], a-t-elle déclaré. La décision de M. Shanahan lui revient, nous ne pouvons commenter ses choix personnels.» Le communiqué précise également que «les élus du Vrai changement pour Montréal ont la ferme intention de mener à terme leur mandat au conseil municipal de la Ville de Montréal».

Le conseiller municipal de Projet Montréal, Alex Norris, trouve quant à lui que cette décision du conseiller Shanahan est de nature à augmenter le niveau de cynisme des citoyens envers la politique et les politiciens. «Je trouve que c’est une attitude très égoïste. Il est là pour servir les citoyens qui l’ont élu il y a à peine 16 mois, et il leur tourne le dos pour poursuivre ses ambitions politiques au fédéral. C’est un manque de respect flagrant envers eux», a fait par à Métro l’élu de l’opposition officielle.

M. Norris croit que le conseiller Shanahan devrait plutôt démissionner de son poste au municipal s’il souhaite se présenter aux élections fédérales. «C’est un comportement irresponsable de la part de M. Shanahan. Les citoyens sont en droit d’avoir un représentant à temps plein qui ne se consacre qu’à eux», a réagi M. Norris.

«Ça montre aussi que le parti Vrai changement pour Montréal a été un feu de paille, a ajouté Alex Norris. Leur ancien chef [Mélanie Joly] se présente pour le Parti libéral du Canada et M. Shanahan pour le parti conservateur. Il n’y a aucune vision cohérente dans ce parti», estime-t-il.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.