Île-des-Sœurs
12:00 13 avril 2015 | mise à jour le: 13 avril 2015 à 13:31 temps de lecture: 4 minutes

Verdun pourrait poursuivre le Golf Île-des-Soeurs

Verdun pourrait poursuivre le Golf Île-des-Soeurs
Photo: Audrey Clément-Robert / TC Media

L’arrondissement de Verdun envisage poursuivre le Golf Île-des-Sœurs parce que le propriétaire refuserait toujours de respecter deux clauses de son contrat signé en 2007. Le maire Jean-François Parenteau évoque même la possibilité de «fermer le golf» si le club ne collabore pas.

Le maire Parenteau a révélé à TC Media que le propriétaire ne respecterait pas son obligation de payer sa part de l’installation d’une pompe qui aidera le rétablissement des conditions biologiques du ruisseau des Hérons et des bassins versants sur l’Île-des-Sœurs.

Il raconte que le golf a fait des modifications dans les dernières années en changeant les pentes de son terrain. Résultat: l’eau est drainée vers les bassins du golf, diminuant ainsi l’apport en eau dans les bassins de l’île, ayant pour conséquences d’atrophier les ruisseaux.

«Dans le contrat qu’on a donné au Golf Île-des-Sœurs, c’était qu’ils devaient payer 50/50 une pompe directement du fleuve qui venait irriguer le golf et emmener de l’eau là. Ce qu’il n’a jamais honoré, malgré les demandes récurrentes à ce sujet.»

Nous avons d’ailleurs appelé le golf à plusieurs reprises, et nous nous sommes rendus sur place afin d’obtenir la version des faits des gestionnaires de l’entreprise, Island Golf Group, sans succès.

Fermeture du golf?
L’arrondissement de Verdun est propriétaire du terrain sur lequel le Golf Île-des-Sœurs a aménagé son parcours.

Le maire ajoute qu’il ne s’agirait pas de la seule clause que le propriétaire du golf n’a pas respectée. «Depuis le début du golf, il y a deux conditions majeures dans le contrat : bâtir un clubhouse et mettre la pompe pour irriguer ces terrains. C’est le ministère en fait qui l’a demandé et il n’a jamais fait ses deux conditions. S’il ne collabore pas, je vais fermer le golf.»

M. Parenteau raconte qu’il a envoyé personnellement une lettre pour demander la collaboration au propriétaire du golf. Celle-ci serait demeurée sans réponse. «Nonobstant ça, je n’attendrai pas sa collaboration. En premier lieu, moi, c’est le citoyen. Nous allons prendre la pompe, mais à la fin, il devra payer sa partie. […] Nous on va aller de l’avant et entreprendre probablement des poursuites au niveau du propriétaire.»

Sauver les bassins
La contamination du ruisseau des Hérons et des bassins versants de l’Île-des-Sœurs est une problématique bien connue par les autorités à Verdun. «Les bassins se sont atrophiés, les résidents se plaignaient depuis plusieurs années. L’an passé, on avait des émanations de gaz H2S au niveau des bassins», explique M. Parenteau.

L’an dernier, la Ville a fait des tests et à découvert que le Strom Spa avait un mauvais branchement au niveau des égouts et qu’il envoyait son contenu dans les bassins. Cette situation fut rapidement corrigée.

«En ce moment il y a une odeur d’œufs pourris avec le dégel et qui dure tout l’été. C’est exécrable ce que les gens vivent. On a eu beaucoup de dossiers là-dessus et on prend ça très au sérieux. L’an passé on l’aurait vidé pour recommencer, mais on n’avait pas le droit», commente le maire Parenteau.

Cette année, les travaux qui seront effectués serviront à réaménager les bassins versants. La première étape pour remédier au manque d’apport en eau est de prendre une source d’eau temporaire provenant d’une borne fontaine autorisée par le ministère. Ensuite, l’arrondissement installera une pompe qui accentuera la circulation. Également, des aérateurs seront posés dans le fond du ruisseau pour l’oxygéner et faire disparaître les sédiments. Ces bulles d’air d’oxygène favoriseront la flore actuelle dans le but de renaturer l’environnement.