Montréal
16:15 7 mai 2015 | mise à jour le: 7 mai 2015 à 17:25 Temps de lecture: 2 minutes

Un professeur de l’UdeM «solidaire avec les suspendus»

Un professeur de l’UdeM «solidaire avec les suspendus»
Photo: Stéphanie Maunay /TC Media

Des professeurs de l’Université de Montréal et de différents cégeps ainsi que des étudiants et des citoyens se sont rassemblés le 7 mai, en matinée, devant le collège Rosemont, en soutien aux six enseignants suspendus par la direction de l’établissement, en début de semaine.

«Le message de solidarité que nous avons lancé ce matin envers ces six enseignants allait de pair avec le fait de demander leur réinsertion immédiate», soutient Michel Seymour, enseignant au département de philosophie à l’Université de Montréal (UdeM).

Pour lui, montrer son support aux enseignants du collège de Rosemont, jeudi matin, était indispensable, «dans ce contexte d’austérité il faut se rallier. L’indifférence à l’égard des autres est la condition idéale pour que nos propres intérêts soient atteints».

Au lendemain des suspensions, le professeur avait adressé une lettre ouverte au directeur général du collège de Rosemont.

«Cette distance heurte de plein fouet l’idée même de collégialité qui devrait être au cœur du fonctionnement des collèges et des universités. Les directions universitaires et collégiales ne sont pas des patronats, mais des administrations au service des forces créatrices qui œuvrent au sein de ces établissements. La seule chose honorable à faire dans les circonstances est de mettre fin immédiatement aux suspensions de ces six professeur-e-s», avait-il écrit.

Pour prévenir
Bien que le collège de Rosemont soit le seul à avoir sévit pour l’instant, M. Seymour s’inquiète que d’autres cégeps emboitent le pas.

«Il y d’autres comités de relation de travail qui se réunissent, je sais qu’il y a des discussions dans d’autres collèges et c’est pour ça que nous avons réagi rapidement. Nous voulons nous assurer que le collège de Rosemont reste l’exception».

Un comité de relation de travail s’est tenu, dans la journée, entre le Syndicat des professeurs du collège de Rosemont et la direction. «Ils peuvent retirer la suspension des professeurs comme ils peuvent imposer des mesures plus graves», annonce M. Seymour.

Six enseignants du collège de Rosemont ont été suspendus, avec solde, le temps de faire la lumière sur leur participation à la «grève sociale» du 1er mai.

Articles similaires